Et chez les adversaires des Bleus, comment ça va ?

Football
AMICAUX – La Roumanie, l’Albanie et la Suisse vont se dresser sur la route de l’équipe de France lors de la phase de poules de l’Euro. Ces équipes ont-t-elles des certitudes avant de tenter de bousculer le pays hôte ?

Il paraît que Didier Deschamps transporte avec lui une sorte de chance ponctuelle, permettant notamment à ses équipes de bénéficier d’un tirage au sort clément et d’avoir la route dégagée avant les matchs couperets. Pour cet Euro 2016, la donne s’est confirmée puisque l’équipe de France va affronter la Roumanie, l’Albanie et la Suisse, trois nations à sa portée. Lors de la Coupe du monde il y a deux ans au Brésil, les Bleus avaient hérité du Honduras, de l’Equateur et de la … Suisse, déjà.

La Roumanie a moins de garanties défensives 

Au vu de la préparation respective des trois équipes qui vont essayer d'entraver sa route vers les sommets européens, la France voit son statut de favori du groupe A encore renforcé. Le premier adversaire des ouailles de Deschamps - vendredi à 21h au Stade de France -, la Roumanie, a disputé trois matchs amicaux pour un bilan mitigé d’une défaite (3-4 contre l'Ukraine), d’un nul (1-1 face au Congo) et d’une victoire (5-1 face à la Géorgie). Durant les éliminatoires du Championnat d’Europe, les Roumains s’étaient distingués en s’appuyant sur une défense imperméable (2 buts encaissés en 10 rencontres), qui a finalement pris l’eau, avant l'Euro, en cédant 5 fois en 4 rencontres…

A LIRE AUSSI
>>
82% des Français soutiennent Deschamps et la mise à l'écart de Benzema
>>
France-Ecosse (3-0) : le match qui a levé les dernières incertitudes de Deschamps

L’Albanie, qui se rendra à Marseille le 15 juin (21h), sort, elle, d’une préparation tronquée avec deux défaites concédées contre l’Autriche (1-2) et l’Ukraine (1-3), légèrement atténuées par un succès aux dépens du Qatar (3-1). Compte tenu des forces en présence, les partenaires de Lorik Cana font figure de victimes expiatoires. Si la Suisse (dont le match face à l’équipe de France est programmé le 19 juin à Lille, 21h) peut s’appuyer sur son classement Fifa (15e), la "Nati" ne rentre plus dans le costume de potentiel outsider qu’elle avait à l'habitude d'enfiler à l’aune des précédentes grandes compétitions. La défaite contre la Belgique (1-2) confirme ce constat tandis que la courte victoire sur la Moldavie (2-1) ne lève pas tous les doutes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter