Et le joueur le plus cher de l'histoire est...

Et le joueur le plus cher de l'histoire est...

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Mis en examen dans le cadre du transfert de Neymar, le FC Barcelone a versé au fisc espagnol la somme de 13,5 millions d'euros au titre de ''régularisation volontaire''. Ce qui fait de l'attaquant brésilien le joueur le plus cher de l'histoire, devant Cristiano Ronaldo et Gareth Bale.

On pensait Cristiano Ronaldo intouchable, ce n'est pourtant plus le Portugais le joueur le plus cher de l'histoire. Et ce n'est pas non plus son coéquipier Gareth Bale, finalement recruté pour 91 millions d'euros à Tottenham après avoir fait l'objet des spéculations les plus folles, qui le détrône. Non, le footballeur le plus cher au monde évolue en fait chez le concurrent direct du Real Madrid, le FC Barcelone, depuis déjà six mois. Mais ce n'est que depuis lundi qu'il est devenu le number one.

Voilà six jours que le club catalan a été mis en examen pour 'délit contre le Trésor public espagnol' dans le cadre de la venue de Neymar, en provenance de Santos, l'été dernier. Lundi, les dirigeants blaugrana ont réaffirmé, via un communiqué, n'avoir 'pas commis de délit fiscal' et être 'convaincus de la légalité de l'exécution initiale de [leurs] obligations fiscales'. Ce qui ne les a pas empêchés de verser quelque 13,5 millions d'euros au fisc , afin de ''couvrir les éventuelles interprétations qui pourraient être faites par la justice de tous les contrats signés pour le transfert du joueur''. Ce qui, pour faire simple, signifie que le club paie l'amende encourue sans être condamné, afin que son nom ne soit pas sali et que tout le monde soit content.

Marca envisage un transfert à plus de 100 millions

Que l'on croie en la bonne foi du Barça ou pas, cette somme s'ajoute aux 86,2 millions déjà dépensés par le club, ce qui porte le total à 99,7 millions d'euros. Soit davantage que les 93 de Cristiano Ronaldo, débauché à Manchester United à l'été 2009. Marca , le quotidien pro-madrilène, chiffre même à 111 millions d'euros le prix de Neymar, en y ajoutant une possible amende infligée au FCB.

Quoi qu'il en soit, l'arrivée de la pépite brésilienne est aussi complexe que floue, entre contrats signés en marge à différents intermédiaires et prix total indéterminé. Cette affaire a en tout cas déjà entraîné la démission de Sandro Rosell, le président de Barcelone , le 23 janvier dernier, et son remplacement par son ex-bras droit Josep Maria Bartomeu. Et elle n'est peut-être pas terminée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter