Ligue des champions : quels résultats qualifieraient le PSG pour les 8es de finale ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Vainqueur de Liverpool (2-1) mercredi soir pour le compte de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, le PSG a pris la deuxième place du groupe C, mais n’est pas qualifié pour autant. Voici ce qu'il faudrait que Paris fasse pour voir les 8es.

Tour d’honneur, accolades enflammés, hurlement de joie ou de soulagement, Thiago Silva presque en larmes lors d’une interview d’après-match... Pour un peu, on aurait cru que Paris avait gagné la Ligue des champions mercredi soir au Parc des Princes. C’était seulement une victoire contre Liverpool (2-1), dans l’avant-dernier match du groupe C, mais il y avait tout de même de quoi célébrer : le PSG aurait aussi bien pu être éliminé ce même soir, s’il n’avait pas décroché ces trois points.

Une situation complexe

Naples ayant, de son côté, battu l’Étoile Rouge de Belgrade (3-1), déjà éliminée, le club italien reste en tête, avec 9 points, de ce groupe C ultra serré, mais Paris, désormais, occupe la seconde place, un petit point derrière (8), et deux points devant Liverpool (6). Une position plus intéressante qu’avant cette victoire de prestige, mais qui, toutefois, ne garantit rien. Les Parisiens n’ont plus qu’une rencontre à disputer, à Belgrade le mardi 11 décembre, tandis que Liverpool recevra Naples. Mathématiquement, la situation est devenue très complexe, alors essayons d’y voir plus clair.

Concrètement, plusieurs résultats offriraient d'emblée au PSG une qualification pour les 8es de finale : une victoire de leur part à Belgrade, ainsi qu’un nul ou une victoire de Naples à Liverpool (même si Paris perd dans le même temps). En revanche, si Paris ne gagne pas à Belgrade, et/ou que Liverpool l’emporte, il va falloir faire chauffer la calculette. Et pas qu’un peu. 

En cas de nul à Belgrade, il faudrait compter les buts

Rappelons donc le règlement : en cas d’égalité de points au classement entre plusieurs équipes, sachant que les deux premières seulement accèdent aux 8es de finale, on compte d’abord le nombre de points glanés dans les confrontations directes entres les équipes concernées. Ensuite, c’est la différence de buts (le nombre de buts marqués moins celui de buts encaissés) dans ces mêmes confrontations directes qu’il faudrait regarder en cas d’égalité persistante. Et si cela ne suffisait toujours pas, alors l’équipe ayant inscrit le moins de but dans ces confrontations directes serait éliminée.

Ce qui signifie que le PSG peut théoriquement se qualifier en cas de match nul à Belgrade, mais seulement si Liverpool s’impose dans le même temps par au moins un but d’écart... Mais en marquant moins de quatre buts ! Dans le détail, si Liverpool s’impose 1-0, 2-1 ou 3-2, ou bien par plus d’un but d’écart, alors un nul qualifierait Paris. En revanche, si Naples perd à Liverpool sur le score de 4-3, 5-4, 6-5 et ainsi de suite, alors Paris serait éliminé même avec le point du match nul. Pourquoi cela ? Parce que, dans cette configuration, l’égalité serait parfaite, jusqu’à la différence de buts (9 points et 0), entre les trois équipes. Il faudrait donc compter les buts, et Naples devrait en marquer au moins trois pour dépasser le PSG.

Bref, tout ce petit monde est encore loin d’être sorti de l’auberge.


Une précision, pour finir : si le PSG veut finir premier de son groupe, ce qui lui garantirait d'affronter un 2e de groupe et de recevoir au match retour en 8es de finale, il lui faudra absolument une victoire à Belgrade, conjuguée à une victoire ou un match nul de Liverpool contre Naples. Quel que soit le nombre de buts inscrits.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter