Eto'o, un "melon" toujours énorme

Eto'o, un "melon" toujours énorme

DirectLCI
REACTION – Moqué par José Mourinho pour son âge et ses performances lors du fameux épisode du vrai/faux "off" de Canal+, le buteur de Chelsea a répondu mercredi soir à sa manière. Pas de but pour Samuel Eto'o face à Galatasaray mais une sortie médiatique tout en ego surdimensionné et en évocation de soi à la troisième personne.

Ça faisait longtemps qu'il ne nous avait plus fait le coup. Car avant son retour cet été à Chelsea, Samuel Eto'o s'était un peu éloigné de la scène médiatique européenne, parti en Russie qu'il était afin de profiter des 20 millions d'euros de salaire annuel offerts par l'Anji Makhatchkala.

Mais depuis qu'il est revenu en Angleterre pour répondre à l'appel du pied de José Mourinho, l'attaquant camerounais prouve qu'il n'a rien perdu de son égotisme poussé à l'extrême. Habitué de l’autosatisfaction, des titres de meilleur joueur du monde qu'il s’octroie lui-même et des tirades enflammées pour parler de lui à la troisième personne, Samuel Eto'o Fils continue d'entretenir sa réputation de Narcisse.

"Pour me perturber, il en faut beaucoup plus. Je suis Samuel Eto'o..."

Comme au temps où il se pensait général de Barcelone ou duc de Milan, voilà que le quadruple Ballon d'or africain se prend pour le roi de Londres. Pourtant, son rendement à Chelsea depuis le début de la saison n'a rien d'impressionnant (8 buts en 34 matches). Ce qui commence visiblement à agacer son entraîneur. Au cours du désormais célèbre épisode du vrai/faux "off" diffusé par Canal+ , Mourinho n'avait d'ailleurs pas caché les réserves que lui inspirait le joueur âgé de 32 ans.

"Nous n'avons pas de buteur, expliquait alors le technicien portugais, ne pensant pas (selon lui) être filmé. Il a 32 ans, peut-être 35, je ne sais pas..." Une façon peu élégante, et très ironique, de trouver une cause aux performances minimales de celui avec qui The Special One a remporté la Ligue des champions en 2010 avec l'Inter. Piqué au vif, Eto'o, qui n'était pas titulaire mercredi soir à Galatasaray, s'est donc fendu d'une sortie médiatique dont il a le secret.

"Pour me perturber, il en faut beaucoup plus, a d'abord affirmé le Camerounais au micro de beIN Sports. Je suis Samuel Eto’o… Et heureusement que je marque encore des buts à 35, 36 ans, c’est ça ?" Enfin, pas beaucoup donc, mais assez pour s'en vanter : " Marquer trois buts face à Manchester United , je crois que depuis un bon moment, aucun joueur de Chelsea ne l’avait fait. A 36 ou 37 ans, je l’ai fait. Moi je reste Samuel Eto’o, je vais rester à ma place et je ne vais pas répondre." Car effectivement, il y a des fois où l'ancien Catalan ferait mieux de se taire et de briller sur les terrains.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter