Euro 2016 : Espagne, Angleterre, Suède... où en sont-elles ?

Football
FOOTBALL - Alors que les éliminatoires se terminent d'ici une semaine pour toutes les équipes, certaines ont déjà validé leur billet pour l'Euro 2016 en France, tandis que d'autres redoutent de ne pas en être. Quelle équipe en est où ? Metronews fait le point pour vous.

Ils sont qualifiés : l'Angleterre assure, Islande et Autriche surprennent
Huit victoires en huit matchs, trois petits buts encaissés contre 26 marqués : l'Angleterre a survolé son groupe de qualification, pourtant piégeux avec la Suisse, la Slovénie et la Lituanie. L'Autriche de David Alaba en a fait autant avec sept victoires et un nul dans le même groupe que la Russie et la Suède. Dans la poule A, l'Islande et la République tchèque sont aussi assurés de faire le voyage en France l'été prochain, une première pour l'île aux 320.000 habitants. Avec les Bleus, cela fait donc cinq pays déjà qualifiés.

La célébration des Islandais après leur qualification :


En ballottage favorable : Espagne, Allemagne, Italie et Portugal y sont presque
Dans le groupe où s'est invitée la France, le Portugal a pris les devants et validera son ticket s'il gagne face au Danemark ou en Serbie. Parmi les favoris, l'Italie (qui sera qualifiée si elle gagne chez les modestes Azéris samedi), l'Espagne (même chose face au Luxembourg), la Belgique (en Andorre) et l'Allemagne championne du monde ne devraient pas connaître de soucis non plus. Moins attendus, le pays de Galles de Gareth Bale, la Suisse, l'Irlande du Nord et la Roumanie seront aussi de la compétition s'ils négocient bien cette dernière semaine d'éliminatoires.

En ballottage défavorable : les Pays-Bas et la Suède grands absents ?
Dix points seulement en huit matchs (quatre défaites), deux points de retard sur la Turquie : dans une situation bien compliquée, les Pays-Bas pourraient être LES grands absents de cet Euro. Pour s'en sortir, le Marseillais Karim Rekik et les siens doivent gagner au Kazakhstan (déjà éliminé) puis face aux Tchèques, tout en espérant que les Turcs perdent des points de leur côté (en République tchèque ou face à l'Islande). ”Je pense qu'ils vont faire une erreur”, veut croire Robin van Persie. Les Néerlandais, s'ils terminent troisièmes, disputeraient alors un barrage.

Zlatan Ibrahimovic rêvait d'une dernière compétition en France avant de prendre sa retraite internationale, mais son arrêt sera peut-être anticipé. Car la Suède (3e, 12 pts) est en position difficile, lancée dans une lutte à trois avec la Russie (2e, 14 pts) et le Monténégro (4e, 11 pts). S'ils remportent leurs derniers matchs, au Liechtenstein et face aux Moldaves, les Scandinaves assureront un barrage. Voire mieux, puisque Russes et Monténégrins s'affronteront lors de la dernière journée.

Dans la même situation, la Bosnie-Herzégovine doit dominer le pays de Galles puis Chypre pour faire mieux que quatrième, la place qu'elle occupe actuellement. Les Croates, assurés d'être au moins barragistes, doivent espérer un faux pas de la Norvège pour lui ravir la deuxième place et se qualifier directement. La Grèce, aucun succès en huit matchs, est déjà éliminée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter