Euro 2016 : les affaires de l'Espagne et de Casillas ne s'arrangent pas

Euro 2016 : les affaires de l'Espagne et de Casillas ne s'arrangent pas

FOOTBALL - Pour sa deuxième sortie dans les qualifications pour l'Euro 2016, l'Espagne a chuté jeudi en Slovaquie (2-1). Déjà discuté dans son club du Real Madrid, Iker Casillas n'a pas franchement rassuré à cette occasion.

L'Espagne était habituée à dominer sur la scène internationale. Mais ça, c'était avant 2014, année qui a vu la Roja être dépossédée de sa couronne mondiale au Brésil. S'ils sont toujours champions d'Europe, les joueurs de Vicente del Bosque connaissent une crise de confiance comme de résultats. Dernière exemple en date ce jeudi, puisque les partenaires de Cesc Fabregas ont chuté en Slovaquie (2-1) pour leur deuxième sortie dans les qualifications pour l'Euro 2016, concédant à Zilina leur quatrième revers sur leurs six derniers matches.

Diego Costa, toujours pas

Un mois après avoir lancé sa campagne qualificative par un large succès contre la Macédoine (5-1) dans le groupe C, l'Espagne n'a pu confirmer. La faute notamment à Iker Casillas, plus que jamais monument en péril. Contesté au Real Madrid au sortir d'une Coupe du monde ratée, le gardien de but âgé de 33 ans s'est encore illustré en lisant particulièrement mal la trajectoire d'un coup franc botté par Juraj Kucka sur l'ouverture du score slovaque (17e).

Loin d'être brillants, les visiteurs sont pourtant parvenus à égaliser grâce à un remplaçant, Paco Alcacer, efficace une dizaine de minutes après son entrée en jeu (82e).

Mais voilà, un contre conclu par la tête piquée victorieuse de Miroslav Stoch (87e) a replongé l'Espagne dans le doute. Aux partenaires de Diego Costa, une nouvelle fois muet en sélection, de réagir, dès dimanche au Luxembourg.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Variants : le Dr Anthony Fauci "quasiment certain" qu'Omicron n'est pas plus grave que Delta

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.