Euro 2016 : les fans-zones maintenues, mais...

Euro 2016 : les fans-zones maintenues, mais...

DirectLCI
FOOTBALL - Les espaces d'accueils dédiés aux supporters seront bien organisés, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ce mardi. Mais leur sécurité sera accrue, suite aux attentats terroristes qui ont frappé Paris.

Les fans-zones étaient en partie remises en question, suite à la menace terroriste. Ce mardi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que leur organisation, lors de l'Euro 2016 de football qui se tient en France (du 10 juin au 10 juillet), était bien maintenue. Sous certaines conditions néanmoins. "La tragédie du 13 novembre, qui s'est déroulée en partie à proximité d'un équipement sportif, nous contraint à prendre les dispositions utiles permettant à la manifestation de se dérouler dans les meilleures conditions", a-t-il indiqué à la sortie d'une réunion entre les différents acteurs concernés.

 Des moyens renforcés
''L'organisation de ces fans-zones fait l'objet d'une évaluation permanente qui nous conduira à faire évoluer nos dispositifs", poursuit Cazeneuve. Ainsi, les moyens de vidéo-protection et humains vont être renforcés. Chaque site sera étudié au cas par cas pour juger de ses besoins supplémentaires. Chaque fans-zone sera donc adaptée, selon les motivations locales.

EN SAVOIR +
>> Les attentats de Paris relancent la course à la sécurité
>> Inquiétudes grandissantes sur l'Euro 2016

► Compromis si les villes ne peuvent pas payer le surcoût
Les moyens mis en œuvre au niveau sécurité vont entraîner un surcoût. Celui-ci devrait être réparti entre l'État, les Villes hôtes et l'UEFA. Mais si une ville ne peut supporter sa part, alors l'organisation de la fans-zone serait compromise, comme l'a indiqué le ministre de l'Intérieur. Alain Juppé, président du club des villes hôtes (dont fait partie Bordeaux), a plutôt mis la pression sur les sociétés privées, affirmant que leur réponse aux appels d'offres conditionnerait la dimension (et l'organisation) des fans-zones.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter