Fair-play financier : l'OM autorisé à disputer la Ligue des champions malgré ses dettes

Fair-play financier : l'OM autorisé à disputer la Ligue des champions malgré ses dettes
Football

FOOTBALL - Dans le viseur de l'UEFA, l'OM a été sanctionné vendredi 19 juin d'une amende de 3 millions d'euros pour avoir enfreint les règles du fair-play financier, mais sa participation à la prochaine Ligue des champions n'a pas été remise en cause.

Les supporters marseillais, avec l'exagération qui les caractérise dans la caricature, avaient envisagé le pire scénario possible, à savoir une suspension de toutes compétitions européennes. Mais non, l'hymne de la Ligue des champions résonnera bien dans l'enceinte du Vélodrome à l'automne prochain, lorsque débutera la phase de groupes 2020-21, à partir du 20 octobre. En effet, l'Union des associations européennes de football (UEFA) a officiellement autorisé l'Olympique de Marseille, vendredi 19 juin, à prendre part à l'édition à venir de la compétition-reine du football de clubs.

Un déficit estimé à 127 millions d'euros

Le doute était permis : avec un déficit estimé à 127 millions d'euros à l'approche de la date de clôture des comptes, fixée au 30 juin, l'OM, bien que qualifié grâce à sa deuxième place au classement de l'exercice de Ligue 1 interrompu par le Covid-19, se trouvait exposé au fair-play financier de l'UEFA, un règlement contraignant toutes les équipes engagées en coupe d'Europe à ne pas dépenser plus que les recettes qu'elles génèrent. Mais la Chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'instance européenne s'est montrée clémente, ne prononçant que des sanctions financières et administratives, au premier rang desquelles une amende de trois millions d'euros, pour avoir enfreint les règles de l'accord de règlement conclu entre les deux parties en juin 2019 dans le cadre du fair-play financier.

Lire aussi

Ce n'est pas tout : l'ICFC a décidé de prélever 15% des sommes que le club phocéen percevra pour sa participation aux compétitions européennes en 2020-2021 et 2021-2022, mais aussi d'imposer une limite de 23 joueurs pour l'effectif à inscrire dans ces tournois continentaux jusqu'à 2022-2023, contre 25 pour les autres équipes. Un moindre mal pour l'OM ? A titre de comparaison, Manchester City a, lui, été exclu en février de toutes les compétitions européennes des deux prochaines saisons, pour des déficits certes plus élevés. Le club anglais a fait appel au Tribunal arbitral du sport (TAS).

Dans un communiqué commentant l'affaire, le club a affirmé qu'il prenait acte de sa condamnation, sans fermer la porte à la formulation d'un appel auprès du TAS. Satisfait que la Commission ait "compris la situation sanitaire et son impact sur l'équilibre financier de tous les acteurs du football", la Commanderie a toutefois souligné la lourdeur de l'amende, "significative dans un contexte économique rendu extrêmement difficile par la crise du Covid-19".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent