Fair-play financier : Rummenigge, président du Bayern, attaque le PSG

Fair-play financier : Rummenigge, président du Bayern, attaque le PSG

DirectLCI
DEUTSCHE QUALITAT - Le président du Bayern Munich a violemment attaqué le Paris Saint-Germain, mercredi, dans les colonnes de Bild. Il espère que les champions de France seront sanctionnés au titre du fair-play financier.

Champion d'Allemagne, champion d'Europe, champion du monde, le Bayern Munich truste tout depuis des mois. Et visiblement, il n'aime pas trop voir d'autres clubs le concurrencer, ou en tout cas ceux qui ne respectent pas les mêmes règles que lui. Ce mercredi, le président bavarois s'en est pris avec vigueur au Paris Saint-Germain, qu'il accuse de ne pas respecter les termes du fair-play financier (en 2015, le déficit d'une équipe ne devra pas dépasser 45 millions d'euros).

''Les clubs qui ne respectent pas les lois vont payer le prix pour ça, a lancé Karl-Heinz Rummenigge dans Bild . C'est le point de vue de Michel Platini (président de l'UEFA, ndlr) et le mien, même s'il n'est pas aimé par les autres. La Ligue des champions ne peut pas être le jouet d'un homme riche, qu'il vienne de Russie ou d'Arabie Saoudite.''

''Les autres équipes auront du mal à garder leurs joueurs''

A la tête d'un club qui gagne de l'argent, le président munichois vise clairement le Paris Saint-Germain, qui vise clairement le titre européen à très court terme. ''Je ne peux imaginer que Paris puisse répondre aux critères du fair-play financier. Même si nous avons entendu parler du buzz, sur le contrat avec le Qatar d'environ 200 millions d'euros.''

L'ancien attaquant de la Mannschaft compte beaucoup sur Platini, fervent défenseur du fair-play financier, lequel n'a pas hésité à exclure certaines équipes des compétitions européennes dès cette saison. Si c'est le cas, alors l'avenir serait doré pour son club, imagine ''Kalle''. ''S'il est mis en oeuvre, les clubs de Bundesliga seront les seuls compétitifs, annonce-t-il. Les autres équipes auront du mal à garder leurs joueurs.'' Une certaine idée du modèle allemand… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter