Fair-play financier : sanctions levées pour le PSG

Fair-play financier : sanctions levées pour le PSG

SPORT BUSINESS – On ne savait plus ce qui allait advenir des restrictions infligées au PSG en matière de recrutement. Puni l'an dernier par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club parisien ne pouvait plus frapper (vraiment) fort sur le marché des transferts. L'instance européenne a décidé de lever ces sanctions.

48 millions d'euros, voilà l'enveloppe que le PSG (après avoir payé les 12 millions d'euros du transfert définitif de Serge Aurier) pouvait allouer à son recrutement pour la saison à venir. L'année dernière déjà, les dirigeants qatariens avaient dû s'en contenter et n'avaient pu jeter leur dévolu que sur David Luiz. Ils étaient également obligés de compenser, à l’euro près, chaque achat par une vente.

Dans le monde des super-riches, ne pas pouvoir s'en donner à cœur joie et ne dépenser que 60 millions d'euros quand la fenêtre du mercato s'ouvre induisent une immense frustration. Mais depuis mercredi, le prince Tamim ben Hamad Al Thani va pouvoir dégainer son épais porte-feuille. Car selon L'Equipe , l'UEFA a décidé de lever les sanctions qui le bridaient après que le club "a pu présenter, avec un an d’avance, des comptes équilibrés", écrit le quotidien sportif sur son site. Après s'être montré timoré sur le marché estival des transferts, Paris a désormais les coudées franches... et un an de frustration à évacuer. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : un premier cas confirmé en Île-de-France

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Présidentielle : "Eric Zemmour n'a pas la capacité d'aller au second tour", assure Marine Le Pen

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.