Falcao au Mondial ? "Ce ne serait pas très raisonnable"

Falcao au Mondial ? "Ce ne serait pas très raisonnable"

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Victime d'une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche mercredi, Radamel Falcao va se faire opérer samedi. Il faudra attendre l'intervention chirurgicale pour savoir si le Tigre aura une chance de disputer la Coupe du monde avec la Colombie en juin prochain. Nous avons demandé à deux spécialistes leur avis.

En sera ou pas ? La présence au Mondial de Radamel Falcao (27 ans) suscite bon nombre de spéculations. Quand cela ne tourne pas au drame national comme c'est le cas dans son pays, la Colombie, depuis que l'attaquant de l'AS Monaco est sorti sur civière face aux amateurs de Chasselay en Coupe de France, mercredi. Publié à 16 heures jeudi, le communiqué du club monégasque a confirmé "une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche" nécessitant une opération ces prochains jours.

Pourquoi utiliser le terme "lésion" ? "Parce que les médecins se posent la question de savoir si la rupture est partielle. Une rupture totale se voit immédiatement à l'IRM. Mais parfois, les images sont peu claires et il faut obtenir un diagnostic avec certitude. En général, des examens cliniques, pratiqués quand le genou est moins douloureux, permettent de le déterminer. On peut avoir affaire à une rupture partielle mais sur un ligament croisé antérieur, c'est extrêmement rare", nous explique le Professeur Michel Boussaton, qui a notamment opéré les genoux des rugbymen Vincent Clerc ou Frédéric Michalak. Jeudi, Falcao était à Porto où le spécialiste portugais José Carlos Noronha - qui s'est occupé de Pepe, Arjen Robben, Ashley Cole, Lucho González ou Ricardo Carvalho - l'examinait.

Le Mondial débute dans cinq mois

Sauf que, lorsqu'il s'agit d'un ligament croisé antérieur, "neuf fois sur dix, une lésion signifie 'rupture complète', continue le spécialiste. En la matière, le délai de reprise est alors entre six et neuf mois pour les sports avec appuis et contacts. Même si un athlète peut reprendre un peu plus vite, refaire du sport de haut niveau avant six mois n'est pas très raisonnable."

Un avis partagé par le chirurgien orthopédiste Philippe Grijalvo, qui souligne qu'en cas d'opération, "on ne sollicite généralement pas le ligament transplanté pendant un délai de quatre à six mois. Mais c'est un risque que certains peuvent prendre... même s'il favorise la rechute." Le Mondial, auquel la Colombie va participer pour la première fois depuis 1998, débute le 12 juin... soit dans cinq mois. La course contre la montre vient de commencer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter