Falcao n'a pas pu sauver Monaco

Falcao n'a pas pu sauver Monaco
Football

LIGUE 1 - Menés au score et réduits à 10 après l'expulsion de Carvalho, les Monégasques pensaient sauver le nul grâce à un penalty de Falcao (78e). Mais Valentin Lavigne, 20 ans à peine, a crucifié l'ASM, qui perd des points sur tous ses concurrents avec sa défaite face à Lorient (2-1).

L'histoire était trop belle. Sur le banc au coup d'envoi, Radamel Falcao faisait son entrée à l'heure de jeu, alors que son équipe, l'AS Monaco, était menée par Lorient depuis le penalty d'Aboubakar dès la 9e minute. Sous l'ovation des quelques 15.000 spectateurs venus à Louis II, le Colombien retrouvait la Ligue 1, qu'il n'avait plus fréquentée depuis le 19 janvier dernier et un match contre Toulouse, la faute à un genou brisé en Coupe de France . Et Falcao marquait.

Lavigne, premières minutes, premier but

Oui, le Tigre a bien cru se muer en sauveur de Monaco, alors réduit à 10 après l'expulsion du capitaine Carvalho pour un deuxième carton jaune. Berbatov obtenait un penalty que le Colombien transformait superbement, en frappant dans le petit filet (1-1, 78e). L'ASM limitait alors la casse, comme le PSG à Reims , comme Marseille à Bastia, face à des Merlus bien organisés et finalement pas mécontents de ramener un point de la Principauté.

Mais voilà, à quoi tient cette histoire? A un pied de Lavigne. Valentin de son prénom. 20 ans, inconnu du grand public, et qui disputait là ses premières minutes en Ligue 1. Sur un contre, le jeune Lorientais était lancé seul dans la profondeur et se retrouvait en face-à-face avec Subasic. Une feinte de l'oeil sur la gauche, plat du pied impeccable à droite, et le FCL, cette fois, tenait bien sa victoire (2-1, 87e). Sans que Falcao n'y puisse plus rien.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter