Falcao veut disputer la Ligue des champions avec l'AS Monaco

Falcao veut disputer la Ligue des champions avec l'AS Monaco

DirectLCI
FOOTBALL - Optimiste quant à sa rééducation, Radamel Falcao espère bien être du Mondial brésilien (12 juin-13 juillet), six mois après avoir été opéré du genou. Le Colombien se montre d'ailleurs tout aussi enthousiaste concernant le projet monégasque et certifie qu'il n'entend pas aller voir ailleurs la saison prochaine. Mais à une condition.

Lancé dans une course contre la montre , Radamel Falcao donne régulièrement de ses nouvelles depuis qu'il s'est fait opérer du genou à la suite d'un tacle assassin subi contre Chasselay , en Coupe de France. Lundi, dans le quotidien Marca, le Colombien a assuré qu'il faisait "tout son possible pour être au Brésil mais qu'il ne voulait pas se précipiter".

Depuis Madrid, où il effectue sa rééducation et où l'aficion se désespère de le voir porter le maillot du Real, le Tigre a renouvelé son attachement au projet monégasque : "En termes d'investissements économiques et de travail, le PSG a trois ans d'avance sur nous. Et cela fait la différence en Ligue 1. Mais nous croyons à un projet solide avec de bonnes recrues et de bons jeunes. Je suis sûr qu'au final, nous allons triompher."

Falcao : "La balle est dans le camp du président de Monaco"

Promis à la 2e place du Championnat , l'AS Monaco devrait jouer la Ligue des champions la saison prochaine, la condition sans laquelle Falcao n'aurait pas quitté l'Atlético Madrid pour le Rocher. Pas de raison, donc, de le voir partir pour concurrencer Karim Benzema au Real, dont il dit admirer "l'élégance" et "la technique".

"Mon souhait, c'est de lutter pour ce trophée (la Ligue des champions). Donc la balle est dans le camp du président, qui devra ramener des joueurs s'il veut être en accord avec l'exigence de cette compétition." S'il croyait pouvoir faire l'économie d'un recrutement mirifique la saison prochaine, Dmitry Rybolovlev, le propriétaire de l'ASM, est prévenu qu'il devra bien mettre la main à la poche. Sinon ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter