Fifa : David Ginola est-il un candidat crédible au poste de président ?

Football
DirectLCI
CANDIDATURE – Même si ce n'est pas encore officiel, l'ancien attaquant du PSG et de Newcastle va se lancer dans les quelques heures dans la course à la présidence de la Fifa. Une décision très surprenante, car personne ne voit David Ginola pouvoir battre Sepp Blatter.

On a d'abord cru à une blague. Quand on a ensuite vu la une du Sun jeudi, annonçant en "exclusivité mondiale" que David Ginola (47 ans) voulait devenir le "boss" de la Fifa, on s'est dit que c'était un nouvel effet d'annonce auquel le tabloïd anglais est habitué. Et pourtant... Vendredi matin, l'annonce d'une interview exclusive de l'ancien attaquant du PSG et de Newcastle sur Infosport+ à 11 heures semblait confirmer cette information. D'autant que la chaîne sportive appartient à Canal+, pour qui Ginola est animateur depuis l'été dernier...

Ainsi donc, celui qui a arrêté sa carrière il y a 13 ans se verrait bien prendre la place de Sepp Blatter le 29 mai prochain. Et dans cette course à la présidence de l'instance dirigeante du football mondial, l'ancien joueur parisien devra en découdre avec le président sortant et deux autres candidats déclarés. Mais tout comme le Français Jérôme Champagne, ancien cadre dirigeant de la Fifa, et le prince jordanien Ali Bin Al Hussein, vice-président de l'organisation mondiale, Ginola ne paraît pas armé pour remporter cette élection.

"Les Feux de l'amour" et Jacques la crevette dans "Le monde de Nemo"

D'autant que contrairement à ses concurrents, l'ex-international tricolore (17 sélections) n'a jamais occupé de fonction dirigeante, que ce soit dans un club ou une instance. Car après avoir raccroché les crampons en 2002, alors qu'il portait le maillot d'Everton, le Varois s'est surtout distingué dans des aventures "médiatico-culturelles" douteuses.

Deux petits rôles dans des films passés inaperçus, la voix française de la crevette maniaque du ménage, Jacques, dans le film d'animation "Le Monde de Nemo", une apparition dans la série "Les feux de l'amour" ou une participation à l'émission "Danse avec les stars" ne correspondent pas vraiment au CV du futur n° 1 d'une des organisations internationale les plus puissantes au monde.

Les statuts de la Fifa pourraient l'empêcher de se présenter

Et quand Ginola a tenté un retour aux affaires footballistiques, en 2008 il annonçait notamment avoir un plan de reprise pour redresser le PSG mais n'a pas donné suite, l'ancien meilleur joueur de Premier League en 1999 n'a pas gagné en crédibilité.

Cette inexpérience pourrait d'ailleurs rendre impossible l'aventure de Ginola  puisque les statuts de la Fifa exigent que les candidats doivent avoir joué un rôle actif dans l'administration du football international pendant deux de ces cinq dernières années et être recommandés par cinq pays membres...Conditions que le joueur français aurait peu de chances de remplir, selon les observateurs.

EN SAVOIR +
>> Qui est Ali Bin Al-Hussein ?
>> Le rapport Garcia publié sous conditions...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter