Fifa : le rapport Garcia sera publié... sous conditions

Fifa : le rapport Garcia sera publié... sous conditions

SCANDALE - C'est ce que l'on appelle un tout petit pas en avant. Ce vendredi, à l'occasion d'une conférence de presse organisée par Sebb Blatter au Maroc, le président de la Fifa a annoncé que le rapport Garcia sera bien publié mais sous certaines conditions. Une annonce qui succède la démission de l'enquêteur mercredi, très en colère contre l'instance internationale.

Le rapport Garcia sur l'attribution des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar sera publié "sous une forme appropriée", a annoncé Sepp Blatter ce vendredi à Marrakech. Le document de 400 pages, mis en forme notamment grâce au travail de cinq enquêteurs, ne devait pas sortir des cartons avant que son principal rédacteur, Michel Garcia, ne décide de démissionner de ses fonctions ce mercredi.

LIRE AUSSI >> Mondial 2022 au Qatar : l'enquêteur en chef de la Fifa jette l'éponge

Faisant l'objet depuis deux jours de nouvelles critiques sur son manque de transparence, la Fifa a donc décidé de faire (un peu) moins de cachoteries. Mais alors que son auteur réclame à cor et à cri que le rapport soit publié dans son intégralité, la formule "sous une forme appropriée" utilisée par Blatter peut décemment laisser penser que ce ne sera pas le cas.

Blatter ne compte pas retirer le Mondial au Qatar

"Nous avons toujours été déterminés à faire connaître la vérité, a juré le président très critiqué de la Fifa. Mais nous devons aussi nous assurer que nous ne compromettons pas les enquêtes et les poursuites contre diverses personnes déjà initiées par le comité d’éthique indépendant. Les personnes citées dans l’enquête méritent aussi que leurs droits soient respectés."

En attendant, le dirigeant de 78 ans a réaffirmé que la Fifa ne reviendra pas sur l'attribution des Mondiaux à la Russie et au Qatar. "Il faudrait vraiment qu'il y ait un séisme, de nouveaux éléments extrêmement importants pour revenir sur cette décision, a déclaré Blatter alors que de sérieux doutes de corruptions avant les votes ont été émis et relayés (a priori) par le rapport Garcia. "Nous avons traversé une crise mais elle est derrière nous", estime même le Suisse.

LIRE AUSSI >> La Fifa visée par une loi suisse anti-corruption

Il y a deux jours, en marge de sa démission, Michel Garcia avait indiqué que son rapport identifiait "des problèmes, sérieux et de grande envergure, dans le processus de candidature et de sélection" des deux Coupe du monde. Et le désormais ex-enquêteur de l'instance de lâcher : "Aucune commission de gouvernance indépendante, aucun enquêteur ne peut changer la culture d'une organisation comme la Fifa." Pas sûr que l'annonce de ce vendredi lui fasse voir les choses différemment...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.