FIFA - Michel Platini a officiellement saisi le TAS

FIFA - Michel Platini a officiellement saisi le TAS

DirectLCI
JUSTICE - Comme prévu, Michel Platini a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) ce vendredi, deux jours après le rejet de son appel par la commission d'appel de la Fifa. Suspendu depuis le 8 octobre au sein de l'instance, le dirigeant français espère toujours pouvoir se présenter à sa présidence.

"L’appel de Michel Platini vient d’être officiellement déposé auprès du TAS." Via un communiqué transmis à l'AFP, les avocats de Michel Platini ont rendu publique la récente action de leur client auprès de l'instance suisse. Celle-ci a pour but d'"annuler la décision de la Fifa de suspension provisoire de 90 jours et conséquemment pour demander la levée de cette suspension provisoire dont il fait l’objet depuis le 8 octobre 2015, avec effet immédiat."

Ce mercredi, la Commission d'appel de la Fifa avait décidé de rejeter l'appel de Platini concernant ladite suspension, au grand dam du président de l'UEFA. Celui-ci avait alors annoncé qu'il saisirait le TAS, ce que l'organisme a confirmé ce vendredi. "Michel Platini a déposé un appel urgent. Le TAS déterminera les prochaines étapes de cette procédure la semaine prochaine, après consultation avec les parties concernées", a-t-il écrit dans un communiqué. En procédure d'urgence, le TAS peut notamment se prononcer dans les deux semaines à venir. 

"On va arrêter l'angélisme" (camp Platini)

Les avocats de Platini demeurent toutefois révoltés à l'égard de la Fifa, lui reprochant par exemple le délai d'examen de l'appel de leur client et la notification du rejet par la Fifa - un mois et huit jours - alors qu'eux avaient seulement 48 heures pour interjeter appel. "On est sereins mais révoltés par les procédés de la Fifa. C'est proprement hallucinant. On va arrêter l'angélisme. Il y a une volonté de perturber et de retarder la campagne pour la présidence à la Fifa de Michel Platini. C'était assez subtil jusqu'ici, là c'est comme le nez au milieu de la figure. Ou alors c'est une incompétence au-delà de l'imaginable", a dénoncé Me Thibaud d'Alès.

Le président de l'UEFA, âgé de 60 ans, est pour l'heure suspendu de sa fonction et de toute activité liée au football jusqu'au 5 janvier. Il ne peut donc mener campagne pour la présidence de la Fifa - sa candidature est actuellement gelée - alors que l'élection est toujours prévue le 26 février. Les conséquences de la suspension de 90 jours sont moins fâcheuses pour Blatter, 79 ans. Le Suisse avait été réélu pour un 5e mandat à la présidence de la Fifa le 29 mai, avant finalement d'annoncer le 2 juin une démission avec prise d'effet le 26 février. Aucun appel de Blatter - lui aussi débouté par la chambre des recours de la Fifa - n'a d'ailleurs été enregistré vendredi par le TAS. Blatter avait cédé le 2 juin à une pression immense alors que son institution était cernée par les affaires de corruption présumée à grande échelle. Son ambition se résumait à rester en poste jusqu'au 26 février.

A LIRE AUSSI 
>> Scandale Fifa - Platini dénonce "une instruction à charge" et saisit le TAS
>> Le comité d'éthique de la Fifa veut suspendre Blatter et Platini

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter