Fifagate : le centre Nobel, Sony, Emirates... ces partenaires et sponsors qui quittent le navire

Fifagate : le centre Nobel, Sony, Emirates... ces partenaires et sponsors qui quittent le navire

DirectLCI
BUSINESS - Avec les soupçons confirmés de corruption massive à la Fifa, les partenaires financiers rompent un à un leurs accords avec l'instance. Dernier départ en date, le centre Nobel qui a annoncé mardi la fin de son partenariat.

Inévitable. Voulant profiter de leur association avec la Fifa pour surfer la popularité mondiale du football, les grandes marques fuient peu à peu l'instance dirigée par le très contesté Sepp Blatter. Avant même les dernières avancées judiciaires de l'enquête américaine pour corruption de certains dirigeants dans l'attribution de grandes compétitions ou de droits de diffusion des matches, certains sponsors avaient déjà fui le navire. Sony et Emirates (deux des six sponsors majeurs) n'avaient pas voulu renouveler leur partenariat avec la Fifa dès le mois de novembre dernier, après les premières controverses autour du rapport de Michael Garcia et les choix de la Russie et du Qatar pour les Coupes du monde 2018 et 2022.

La Fifa est devenue "une marque toxique"

Le phénomène s'est ensuite dangereusement accéléré après le fameux coup de filet du FBI en Suisse le 27 mai dernier puis la démission de Blatter le 2 juin. Ainsi, Continental, Johnson and Johnson et Castrol ont eux aussi annoncé leur désengagement. Et quand on sait qu’Adidas, Coca-Cola, Hyundai-Kia Motors et Visa (les quatre autres sponsors principaux) ont menacé de faire de même, l'addition pourrait être très corsée... Sur le chiffre d'affaires de la Coupe du monde 2014, les droits marketing pesaient d'ailleurs 297 millions d'euros, contre 440,5 millions pour les droits télé.

Plus symbolique, mais qui illustre parfaitement l'énorme déficit d'image de la Fédération internationale depuis qu'a éclaté le scandale, le centre Nobel a annoncé mardi vouloir lui aussi cesser sa collaboration, qui s'exprimait depuis 2012 par la "poignée de main pour la paix" avant le coup d'envoi des matches internationaux. "Le conseil d'administration demande à la direction (du centre Nobel) de mettre fin à la coopération avec la Fifa dès que les circonstances le permettront", explique notamment un communiqué. Preuve que comme l'affirmaient certains observateurs, la Fifa est bien devenue "une marque toxique". Donc dangereuse pour ses partenaires. 

A LIRE AUSSI
>>  Et si Blatter changeait d'avis et restait président ?
>> 
Retrouvez toute l'actu sport ici

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter