Trois choses à savoir sur N'Golo Kanté, 4e Français à être élu meilleur joueur de l'année en Angleterre

Football

PREMIER LEAGUE - L’association des joueurs anglais a livré son verdict ce dimanche soir et a élu N’Golo Kanté meilleur joueur de Premier League de l'année. Une première pour un Français depuis 2004. LCI vous propose de revenir sur son fulgurant début de carrière en trois points.

L’Angleterre a choisi son nouveau roi. Ce dimanche soir, à Londres, lors de la cérémonie des PFA Awards, N'Golo Kanté a été élu par ses pairs meilleur joueur de la saison. Une sacrée prouesse réalisée par le milieu de terrain récupérateur de Chelsea. En effet, il devance son coéquipier en club Eden Hazard, Harry Kane, l'attaquant de Tottenham, Alexis Sanchez d'Arsenal, l'ex-Parisien Zlatan Ibrahimovic et  l'avant centre belge d'Everton Romelu Lukaku.

À 26 ans, N'Golo Kanté est le quatrième Français à graver son nom dans le marbre outre-Manche après Eric Cantona (1994), David Ginola (1999) et Thierry Henry (2003, 2004). "C'est un grand honneur d'avoir été choisi par les autres joueurs", a-t-il réagi, visiblement ému.

Professionnel depuis seulement 4 ans !

N'Golo Kanté, repéré à l'US Boulogne, évoluait encore en seconde division française avec le SM Caen lors de la saison 2013-2014. Année durant laquelle le club normand termine troisième. L'accession en Ligue 1 en poche, le natif de Paris démontre alors ses qualités d’abattages et d’endurance en dépit d'un gabarit dit "modeste" ( 1m69, 68 kg). Un physique qui lui a notamment fermé quelques fois les portes du monde professionnel (en particulier celles du centre de formation de Clairefontaine, qui a révélé Papin, Anelka ou Henry). 

Courtisé par l'Olympique de Marseille au cours de l'année 2015, "NG" décide finalement d’effectuer le grand saut et de quitter la France durant le mercato estival. Direction l’Angleterre et le promu Leicester, avec lequel il remporte de manière totalement inattendue le titre de champion en 2016 et est  nommé dans la foulée parmi les meilleurs joueurs de la saison. Des performances qui n’échappent pas à Didier Deschamps qui le convoque pour disputer l’Euro où il est titulaire en début de tournoi. Puis il rejoint Chelsea, qui occupe actuellement la première place du championnat anglais.

Un timide maladif

N'Golo Kanté n'est pas un footballeur aboyeur comme l'Irlandais Roy Keane. Il n'a pas l'aura de Claude Makélélé. Ni les célébrations ou les coupes de cheveux de Paul Pogba. Kanté est ( très) discret en dehors du terrain. Il est celui qui se contente de dire  "bonjour" puis " au revoir". Sans jamais omettre de se montrer constamment reconnaissant envers ses coéquipiers.

Ce timide maladif est de confession musulmane. La religion occupe une place importante dans sa vie privée, dont il dévoile les aspects avec parcimonie. Anti-star par excellence, Kanté demeure humble en toutes circonstances. Un tempéramment  qui provient assurément du fait que son parcours a été semé d’embûches.

Les "Kanté facts"

Phénoménal depuis deux ans en Angleterre et admiré par les supporters de Leicester et Chelsea, Kanté fait l'objet depuis quelques mois sur les réseaux sociaux des "Kanté Facts". De petites assertions plutôt amusantes, louant les mérites du numéro 7 des Blues dirigés par l'Italien Antonio Conte. En voici un florilège.

Kanté, comme Obama

Productif

Une vidéo souligne même son omniprésence...

Un talent que n'a pas manqué d'évoquer David Beckham lors de la cérémonie de remise du fameux trophée. "Ce que j’adore chez lui, c’est qu’il joue de manière très humble. Je l’ai remarqué à Stamford Bridge il y a quelques semaines lors de Chelsea-Manchester United. Il travaille dur, il peut passer, tacler, et marquer des buts comme il l’avait fait cette fois. C’est vraiment un talent très spécial et, malgré sa taille, on dirait un colosse !", a résumé l'ancien joueur du Real Madrid, également  honoré pour sa carrière en club et en sélection.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter