Foot : l'arbitre interrompt la rencontre Nancy-Le Mans après des chants homophobes, une première en France

Football

HOMOPHOBIE - Alors que Nancy et Le Mans s’affrontaient ce vendredi soir à l’occasion de la 4e journée de Ligue 2, le match a été interrompu pendant quelques minutes par l’arbitre après que des chants homophobes ont été lancés depuis les tribunes. Une décision saluée par Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations.

Un coup de sifflet symbolique. Vendredi 16 août, la rencontre de Ligue 2 entre Nancy et Le Mans a été interrompue au bout de la 27e minute après que des chants homophobes ont été lancés depuis les tribunes du stade Marcel-Picot. Un premier avertissement avait été émis par le speaker du stade, sans succès. 

Arrêtée ensuite par l'arbitre Mehdi Mokhtar, la rencontre a pu reprendre quelques instants plus tard après que des joueurs de Nancy sont allés demander à leurs supporters d'arrêter ces chants injurieux.

Lire aussi

Premier arrêt de match en France pour des chants homophobes

Il s'agit là du premier arrêt de match de l’histoire du football français en raison de chants homophobes. Une décision saluée sur Twitter par Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations. 

Début juillet, Emmanuel Macron avait appelé à sanctionner plus sévèrement les violences et les injures proférées dans les stades. "On se bat partout dans la société contre l’homophobie et le racisme et on l’accepterait dans nos stades ?", avait déclaré le président de la République en marge de la finale de la Coupe du monde féminine de football.

En vidéo

Racisme : l'autre plaie des stades de football

A  noter que le match, qui s'est déroulé ensuite sans incident, s'est terminé par la victoire de Nancy 2-1.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter