La L1 et la L2 arrêtées, Macron incite les autres championnats européens à en faire de même

Edouard Philippe l'a annoncé lors de sa déclaration sur le déconfinement ce 28 avril : les compétitions sportives ne pourront pas reprendre avant septembre. La saison est terminée pour la L1 et la L2 de football.
Football

EUROPE - Jeudi 30 avril, la LFP a officialisé l'arrêt des la Ligue 1 et de la Ligue 2, figeant le classement à la 28e journée et confirmant l'annonce d'Edouard Phlippe mardi 28 avril. Emmanuel Macron voudrait que les autres championnats européens suivent cet exemple, en fonction de la situation sanitaire de leur pays.

Réunie en bureau exécutif, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé jeudi 30 avril l’arrêt des championnats professionnels. Une décision qui vient confirmer l’annonce du Premier ministre mardi 28 avril, qui indiquait la fin de la saison 2019-2020 des sports professionnels. Au niveau européen, seuls les Pays-Bas ont pour le moment arrêté définitivement leurs championnats, optant pour une saison blanche.

Selon une information du Parisien, confirmée à LCI par l’Elysée, le président Emmanuel Macron a émis le souhait d’une harmonisation de l’arrêt des championnats européens, notamment en Allemagne, Italie, Espagne et Angleterre. Une volonté de cohérence au niveau européen que l'Elysée lie tout d’abord à la situation sanitaire de chaque pays concerné.

Lire aussi

Le PSG et l'OL autorisés à jouer la Ligue des champions à l'étranger ?

La décision d'arrêter les championnats professionnels en France a été critiquée en Espagne, notamment par le président de la Liga Javier Tebas, interrogé par Marca : "Je ne comprends pas pourquoi il serait plus dangereux de jouer au football à huis clos, avec toutes les précautions, que de travailler sur une chaîne de montage, ou d’être sur un bateau de pêche en haute mer. À mon avis, la décision est précipitée. S’il y a des secteurs économiques importants qui ne peuvent pas redémarrer leur activité, de manière sûre et contrôlée, ils pourraient finir par disparaître. Cela pourrait arriver au football professionnel."

Si aucune compétition sportive, même à huis clos, ne peut se tenir en France jusqu’au mois d’août, l’Elysée n'entend pas interdire aux clubs qui auraient des obligations extra-nationales de jouer. Ainsi, les clubs français qualifiés pour la phase à élimination directe de la Ligue des champions, le PSG et l’Olympique Lyonnais, seront autorisés à disputer à l’étranger leurs rencontres, si l'UEFA décide de les maintenir.

Lire aussi

Une concertation européenne initiée par Roxana Maracineanu

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Au-delà du football, Roxana Maracineanu a entamé un "tour d’Europe" pour consulter ses homologues et aborder les questions générales relatives au sport. Ainsi, la ministre des Sports s’est déjà entretenue, selon son ministère, avec ses homologues allemand et italien, et doit faire de même ce jeudi avec son homologue espagnol.

Si la reprise du sport professionnel a été évoquée, le but était, toujours selon le ministère, les conditions de reprise de la pratique du sport au quotidien a également abordé, alors que la France a d’ores et déjà indiqué que cette reprise devrait se faire de manière "individuelle", tout en respectant les gestes barrières et les règles sanitaires. Le but : s'informer mutuellement des différentes avancées selon les pays et tenter de trouver une cohérence à l'échelon européen, selon les situations sanitaires, différentes selon les pays touchés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent