Football : l'arbitrage vidéo instauré en Ligue 1 dès la saison prochaine

Football : l'arbitrage vidéo instauré en Ligue 1 dès la saison prochaine

Football
DirectLCI
RÉVOLUTION - Déjà en place dans les championnats allemands et italiens, l'arbitrage vidéo va débarquer sur les pelouses de Ligue 1 la saison prochaine. La technologie a été adoptée à l'issue d'un vote de l'assemblée générale de la Ligue de football professionnelle (LFP) ce jeudi.

Ce jeudi marque un tournant dans l'arbitrage pratiqué dans le football français. Au lendemain d’un Rennes-OM (2-2, 4-3 t.a.b.) en Coupe de la Ligue marqué par plusieurs décisions contestées, dont celle de l'invalidation d'un but de Kostas Mitroglou pour une position de hors-jeu très discutable, l'arbitrage vidéo (VAR) va faire son entrée sur les pelouses de Ligue 1, et ce dès la saison prochaine. 


Le sujet a fait l'objet ce jeudi d'un vote favorable de l'assemblée générale de la Ligue de football professionnelle (LFP). Ces derniers mois, la majorité des présidents de clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 se sont montrés favorables à l'arbitrage vidéo. "Si tout est au point, on devrait commencer dès le début de saison" 2018/2019, a déclaré le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët avant d'ajouter : "Je crois que c'est une bonne initiative, tous les présidents de clubs le souhaitent, les arbitres aussi, les autres observateurs aussi je crois".


Initié en 2015 par la Fifa, "l'arbitrage assisté par la vidéo" interviendra, si l'IFAB, l'organisme en charge les lois du jeu, valide la décision en mars, dans seulement quatre cas de figure lors d'un match. Cela concerne ainsi la validation d'un but (a-t-il franchi la ligne ou non ?), l'attribution ou non d'un penalty, celle d'un carton rouge direct ou encore pour rectifier une décision en cas d'erreur sur l'identité du joueur sanctionné d'un carton jaune ou rouge.

En vidéo

France-Espagne : l’arbitrage vidéo sur le banc d’essai

Déjà en place en Italie et en Allemagne

Utilisée lors des matchs amicaux opposant l'équipe de France au Paraguay et à l'Angleterre en juin dernier et lors des barrages Ligue 1-Ligue 2 en mai dernier, la technologie sera également mise en place dès les quarts de finale des coupes nationales en France lors de cette saison 2017-2018. Sur le plan européen, l'arbitrage vidéo est en vigueur cette saison en Bundesliga, la première division allemande, et en Serie A, l'élite du football italien. Le mois dernier, c'est la Liga, la première division espagnole, qui a décidé de franchir le pas en acceptant d'utiliser l'assistance vidéo pour les matchs de championnat à compter de la saison prochaine.


Dans Le Parisien, le président du FC Nantes Waldemar Kita s'était montré favorable à l'instauration de l'arbitrage vidéo : "Les arbitres sont critiqués tous les week-ends, cela les détruit moralement. Un humain ne peut pas tout voir, il faut l’aider. Dès qu’il y a quelque chose de nouveau, il faut des ajustements, mais il faut commencer et ne surtout pas reculer."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter