Football Leaks : le fisc espagnol s'intéresse à Ronaldo, Neymar mais aussi Benzema

Football Leaks : le fisc espagnol s'intéresse à Ronaldo, Neymar mais aussi Benzema

SCANDALE - Plusieurs stars du foot sont soupçonnées d'avoir validé des montages financiers afin de soustraire à l'impôt des sommes astronomiques.

Action. Le fisc espagnol a demandé au journal El Mundo, partenaire en Espagne de l'investigation "Football Leaks" menée par 12 médias européens (Mediapart pour la France) sur les tentatives de fraude ou d'optimisation fiscale dans le foot, de lui transmettre les documents liés à l'enquête, ont confirmé mardi à l'AFP des sources du fisc. Selon El Mundo, l'Office national de lutte contre la fraude fiscale (Onif) a demandé à Unidad Editorial, la maison mère du journal, de lui transmettre "toute information et documentation ayant un intérêt fiscal", en rapport avec l'enquête Football Leaks.

Benzema érigé en exemple du "patriotisme fiscal"

L'enquête, portant essentiellement sur les pratiques fiscales dans le monde du football, concerne notamment des stars en Espagne dont l'attaquant portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo, qui a reçu lundi soir son quatrième Ballon d'Or. Le quotidien ajoute que l'Onif a transmis au journal une liste de 37 personnes physiques et morales au sujet desquelles il demande des informations, parmi lesquelles Cristiano Ronaldo, son agent Jorge Mendes et sa société Gestifute. Le Français Karim Benzema (Real Madrid), pourtant érigé en exemple du "patriotisme fiscal" par Mediapart, le Brésilien Neymar (FC Barcelone) et l'Allemand Mesut Özil (ex-Real Madrid, actuellement à Arsenal) figurent également sur la liste des joueurs intéressant le fisc, selon El Mundo.

En vidéo

Cristiano Ronaldo, Mourinho, Falcao... rois du foot et de l'évasion fiscale ?

La décision du journal de remettre ou non les documents au fisc "dépendra de l'autorisation de nos sources", affirme dans les colonnes d'El Mundo son directeur Pedro Garcia Cuartango. Dans une ordonnance du 2 décembre, un juge espagnol a demandé que les révélations cessent, estimant qu'il y avait violation du "droit fondamental à la confidentialité des communications", une décision qui n'a pas empêché la publication de nouvelles révélations. Deux entraîneurs, le Portugais Jose Mourinho et le Danois Michael Laudrup, figurant également sur la liste, complétée par des agents de joueurs et des sociétés. A noter que cette demande du Fisc, datée du 12 décembre, n'entraîne pas l'ouverture systématique d'une enquête, a précisé une source proche du dossier à l'AFP.  

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

    Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

    VIDÉO - "Bien sûr que j'ai peur" : au cœur de La Palma, sous la menace de coulées de lave destructrices

    Aux États-Unis, le Covid a fait plus de morts que la grippe espagnole... et en France ?

    Quatre piétons fauchés par une automobiliste sur les Champs-Élysées, trois en urgence absolue

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.