Football Leaks : Paul Pogba accusé à son tour d’avoir dissimulé ses revenus dans des paradis fiscaux

DirectLCI
FRAUDE FISCALE - Une semaine après les premières publications des "Football Leaks" par un consortium de médias européens, c'est au tour de Paul Pogba d'être pris dans la tourmente. Selon Mediapart, l'international français aurait dissimulé ses revenus liés aux droits à l'image dans des paradis fiscaux.

"La marque Paul Pogba s'est baladée au fil des ans d'un paradis fiscal (le Luxembourg) à un autre (l'Île de Jersey)." Ce vendredi 9 décembre, Mediapart a publié un nouvel article sur l'enquête des Football Leaks (lien payant) menée par l'European Investigative Collaborations et mettant en cause Paul Pogba, joueur le plus cher de l'histoire du football. Vedette de l'équipe de France et de Manchester United, Pogba est notamment accusé d'avoir dissimulé ses revenus liés aux droits à l'image dans des paradis fiscaux ces dernières années. 


Après avoir été "abusé" par son premier agent, le Français Oualid Tanazefti qui se serait approprié ses revenus des droits à l'image via une société luxembourgeoise en 2014, Paul Pogba aurait vu ces fameux droits être rachetés par son nouvel agent, Mino Raiola. Ce dernier aurait notamment placé cette manne financière via "une coquille offshore" basée dans le paradis fiscal de Jersey, "sans que le célèbre milieu des Bleus ne trouve à y redire" écrit Mediapart.

Les deux agents de Pogba auraient menacé Médiapart de poursuites

Alors que Pogba n'a pas souhaité répondre à Mediapart, les deux agents en question (Tanazefti  et Raiola) auraient menacé le journal de poursuites s'il publiait l'intégralité de leurs réponses. 


Depuis une semaine, les révélations s'enchaînent dans l'enquête des Football Leaks. Vendredi dernier, à la veille du clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid, Cristiano Ronaldo avait fait partie des premiers footballeurs à être accusés de fraude fiscale, lui qui aurait dissimulé 150 millions d'euros au fisc espagnol ces dernières années, soit un manque à gagner d'environ 35 millions d'euros d'impôts pour l'Etat. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter