Ligue 1 : pourquoi Monaco flambe cette saison

Ligue 1 : pourquoi Monaco flambe cette saison

MUTATION - Froide de réalisme samedi lors de sa victoire record à Metz ( 0-7), l'ASM réalise un début de saison plus convaincant que l'an passé. Explications.

Franchir un palier. Dans le jargon footballistique, c’est en ces termes que l’on qualifie le bon début de saison de l’AS Monaco. En 2015, au même stade de la saison, l’ASM pointait à la neuvième place de la Ligue 1 avec une élimination en barrages de la Ligue des champions contre Valence dans son escarcelle. Un an plus tard, elle a non seulement franchi cet obstacle contre Villareal, en août dernier, mais s'est aussi installée à une solide seconde place en Championnat, derrière le voisin niçois. Tout cela dans le costume de la meilleure attaque de l’Hexagone avec 22 buts inscrits en 8 journées. Record du club monégasque. 

Ce n’est pas parce que l’on a gagné 7-0 que l’on ne va pas continuer à travailler"- Leonardo Jardim

Il faut remonter à la saison 85-86 pour assiter à un tel bilan avec Lens, 23 buts.  Avant ses 7 buts marqués samedi à Metz en 9 frappes cadrées, les hommes de Leonardo Jardim n’en étaint pas à leur premier match référence. À Lille (4-1) et  à domicile contre le PSG (3-1) ou encore à Wembley en C1 contre Tottenham (1-2), ils avaient là aussi dominé leur sujet. Il faut dire que Monaco dispose cette année d’une palette tactique plus large. L'ASM sait toujours autant courber l’échine au plus fort de la domination adverse,  en revanche,  elle est beaucoup plus efficace en contre. Avec, notamment, un Bernardo Silva en pleine forme à la baguette.

Certes, la formation azuréenne a pris le bouillon (4-0) face au Nice de Balotelli, mais demeure un groupe très solide. Samedi, à Metz, Jardim pu opérer à la rotation de son effectif sans perde en efficacité. Falcao, Dirar, Bakayoko et Benjamin Mendy étaient  tous absents  de la feuille de match. Et le défenseur Andrea Raggi était, lui, sur le banc. L’an dernier, il était inenvisageable pour Jardim de se passer de ses tauliers. "Ce n’est pas parce que l’on a gagné 7-0 que l’on ne va pas continuer à travailler", dixit le coach portugais. Nuls doutes qu’avec autant de pragmatisme, il faudra bien compter sur l’ASM cette saison.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Joe Biden estime que le Covid-19 fera "plus de 600.000" morts aux États-Unis

    EN DIRECT - États-Unis : l'acte d'accusation contre Donald Trump transmis au Sénat lundi

    Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

    Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

    Joe Biden prend ses distances avec Donald Trump jusque dans la décoration du Bureau ovale

    Lire et commenter