A son tour, Emmanuel Macron s'excuse après le couac sur l'hymne albanais

Football

PROTOCOLE - Le raté survenu samedi soir durant la cérémonie des hymnes qui a précédé le coup d'envoi de la rencontre a eu des répercussions en (trés) haut-lieu. Ce dimanche soir, le premier ministre albanais dit avoir reçu les excuses d'Emmanuel Macron.

Le couac a résonné jusqu'au plus haut niveau. Au lendemain du loupé qui a émaillé la cérémonie des hymnes avant le coup d'envoi du match entre la France et l'Albanie, c'est le premier ministre albanais en personne, Edi Rama, qui est monté au créneau. Il a qualifié de "gaffe scandaleuse" la diffusion par erreur de l'hymne d'Andorre. La faute protocolaire est telle que le président français Emmanuel Macron lui a présenté ses excuses. "Le président Macron m'a présenté ses sincères excuses pour la gaffe scandaleuse de la Fédération française de Football avec notre hymne national", a écrit Edi Rama sur son compte Twitter.

"Le président français a considéré cette gaffe comme 'une erreur inacceptable' et a apprécié la réaction de nos joueurs", a poursuivi Edi Rama, précisant qu'Emmanuel Macron lui a demandé de publier ses excuses. Sollicitée par l'AFP, la présidence française a confirmé qu'Emmanuel Macron "a écrit ce matin (dimanche, ndlr) pour présenter des excuses" au chef de l'exécutif albanais.

Lire aussi

Le sélectionneur tricolore Didier Deschamps, après la rencontre, et Noël Le Graet le président de la FFF, ont présenté leurs excuses. Ils ne devraient pas avoir à faire amende honorable auprès des responsables andorrans, dont l'équipe affronte les Bleus mardi à Saint-Denis : c'est celui de la principauté pyrénéenne qui, par le truchement des échanges par mails de fichiers audios numériques, été diffusé par erreur dans les enceintes du Stade de France à la place de celui de l'Albanie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter