France-Allemagne : Alphonse Areola plonge dans le grand bain

DirectLCI
INÉDIT - A l'occasion de la première journée de la Ligue des nations jeudi, à Munich, le portier du Paris Saint-Germain Alphonse Areola va connaître sa première cape en Bleu, à 25 ans. Il profite des absences d'Hugo Lloris et Steve Mandanda, blessés et forfaits.

Ce jeudi face à l'Allemagne, à l'occasion de la première journée de Ligue des nations, Alphonse Areola, 25 ans, s'apprête à revêtir pour la première fois le maillot frappé du coq. En l'absence du titulaire habituel, le capitaine Hugo Lloris, et de son lieutenant Steve Mandanda, numéro 2 dans la hiérarchie, le gardien du Paris Saint-Germain est propulsé en première position, devant Benoît Costil et le nouveau venu Benjamin Lecomte.


Lundi, en conférence de presse, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps n'avait pas fait durer le suspense en annonçant la future titularisation d'Areola jeudi contre la Mannschaft, mais aussi dimanche contre les Pays-Bas au Stade de France, où les 23 Bleus champions du monde seront célébrés. "Dans la logique, c’est lui qui prendra la place de numéro 1 pour le match de jeudi", avait ainsi déclaré le boss de l'équipe de France.

Une patience récompensée

Presque trois ans après sa première convocation en chez les Bleus, en octobre 2015, le joueur d'origine philippine va donc enfin faire ses premiers pas au niveau international, après avoir été sacré champion du monde sans la moindre minute de jeu. Cette patience, le portier l'a travaillée dès ses débuts en professionnel au sein du Paris Saint-Germain. Après la signature de son contrat professionnel en 2009 à l'âge de 16 ans, le jeune Alphonse a fait ses classes en équipe réserve avant d'être prêté successivement à Lens, lors de la saison 2013-2014, puis au Sporting Club de Bastia, en 2014-2015.


C'est réellement lors de l'exercice 2015-2016 que le natif de Paris, alors âgé de 22 ans, a fait étalage de son talent. Cédé une année par le club de la capitale au club espagnol de Villarreal, le gardien français va impressionner, disputant 32 rencontres de Liga pour seulement 26 buts encaissés et 15 matchs sans encaisser de but. Lors de ce séjour ibérique, Areola va également découvrir la Coupe d'Europe par le biais de la Ligue Europa, disputant cinq rencontres de la compétition, dont une demi-finale retour face à Liverpool, perdue sur le score de 3-0.

En concurrence avec Buffon en club

Fort de cette expérience au plus haut niveau, Areola revient au PSG à l'intersaison 2016 avec la ferme intention de prétendre au poste de numéro un du PSG. Il intègre ainsi l'effectif d'Unai Emery et est mis en concurrence avec le portier allemand Kevin Trapp. Durant cette saison, il joue 15 matchs de Ligue 1 et six matchs de Ligue des champions, mais ne participe pas à la double confrontation perdue face au Barça en huitième de finale (4-0; 1-6). 


La saison dernière, il gagne officiellement son duel avec Trapp et devient le numéro un du club de la capitale, participant à 34 matchs de championnat (25 buts encaissés, 17 clean sheets) et à huit matchs de Ligue des champions. Il prend notamment part au huitième de finale face au Real Madrid, dans lequel le PSG s'incline à l'aller (3-1) comme au retour (1-2). Cette saison, Areola doit composer avec une nouvelle concurrence, et non des moindres, celle de la légende italienne Gianluigi Buffon, arrivé au Parc des Princes cet été.

Je le considère parmi les trois meilleurs gardiens français.Didier Deschamps à propos d'Areola, le 3 septembre 2018.

Pour Didier Deschamps, cette concurrence n'est pas nuisible au portier français : "Il connaît une nouvelle situation avec l'arrivée de Buffon mais il me semble que la cohabitation se passe bien." "S'il faisait partie des trois gardiens pour cette Coupe du monde, ça veut  dire que je le considère parmi les trois meilleurs gardiens français. Alphonse est en constante progression, il a fait une très, très bonne saison l'an dernier en assumant une responsabilité qui est élevée au Paris SG" a ajouté "Dédé" devant les journalistes. A Alphonse Areola de relever le nouveau défi qui se présente à lui pour, prétendre à terme, pourquoi pas, à la place de titulaire attribuée à Hugo Lloris.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter