Equipe de France : avec Mbappé, l'autre fierté "made in Bondy" se nomme Ikoné

Football

FOCUS - Appelé pour la première fois chez les Bleus par Didier Deschamps pour les matchs qualificatifs pour l'Euro 2020 face à l'Albanie et Andorre, Jonathan Ikoné est récompensé d'une progression impressionnante avec Lille la saison dernière. Dès ses débuts à Bondy, où il a évolué avec Mbappé, l'ailier impressionnait par sa puissance.

C'est la grande surprise de la dernière liste concoctée par Didier Deschamps. Jonathan Ikoné, 21 ans et titulaire au Lille OSC, a fait son apparition au sein des 23 Bleus sélectionnés pour les matchs de qualification pour l'Euro 2020, contre l'Albanie samedi 7 septembre (victoire 4-1 des Bleus, avec notamment un but d'Ikoné) et Andorre ce 10 septembre. Ironie du sort, le feu-follet des Dogues remplace numériquement la star des Bleus, Kylian Mbappé, blessé, et avec qui il a fait des étincelles à l'AS Bondy dès son plus jeune âge.

Sollicité par LCI, le directeur sportif de l'AS Bondy, Jean-François Suner, se souvient du jeune joueur qu'il était lors de son passage au sein du club de Seine-Saint-Denis : "Comme Kylian (ndlr : Mbappé, également passé par Bondy), Jonathan a toujours fait partie des meilleurs à son âge. Il a eu la même trajectoire, il a toujours été surclassé, avant qu’il ne parte au centre de préformation du PSG à 13 ans. A cet âge, il menait l’attaque des U15 avec Kylian."

Lire aussi

Un joueur explosif dès son plus jeune âge

"Le fait d’être constamment surclassé l’a forcément aidé à progresser plus vite, cela l’obligeait à trouver d’autres solutions pour s’en sortir. Mais encore une fois, grâce à sa vitesse, il arrivait à éviter les duels et ne se faisait pas bousculer par les plus grands. De mémoire, chez nous, Jonathan marquait beaucoup de buts" poursuit Jean-François Suner, alors que le natif de Bondy se distingue désormais davantage en distribuant des passes décisives à ses partenaires. En 45 matchs toutes compétitions confondues avec le LOSC, Ikoné a marqué à seulement 3 reprises, pour 10 passes décisives.

Explosif dans son couloir avec le club nordiste, qu'il a aidé à se qualifier pour la Ligue des champions en terminant deuxième de Ligue 1 la saison dernière, Jonathan Ikoné présentait déjà des caractéristiques similaires dès son plus jeune âge : "Ses qualités à l’époque étaient déjà sa puissance et sa vitesse. Pour son âge, il était vraiment très puissant. Gaucher, il avait bien évidemment de grosses qualités techniques mais sa puissance faisait vraiment la différence. Il a toujours joué très haut, et était très fort sur son aile."

Voir aussi

On savait qu’il avait les qualités pour réussir.- Jean-François Suner, directeur sportif de l'AS Bondy.

Jean-François Suner a le souvenir d'un enfant agréable, "comme tous les gamins de son âge" : "Il était enjoué, ouvert, même si le fait d’être surclassé faisait qu’il avait peut-être plus de difficultés à s’exprimer avec les autres de son équipe, plus âgés. Mais c’était un garçon très gentil." Des traits de caractère qu'il n'a visiblement pas perdu au fil des années. "Il revient de temps en temps nous voir. Il n’a pas changé, il est toujours aussi gentil, disponible", développe le directeur sportif du club situé dans le 93.

Pour l'ensemble des éducateurs qui officiaient à l'époque, le doute n'était pas permis concernant la future trajectoire de Jonathan Ikoné. "On savait qu’il avait les qualités pour réussir", assure Jean-François Suner, avant d'ajouter : "Néanmoins, il a réellement explosé à Lille seulement. Au PSG il ne jouait que quelques bouts de matchs, tout en étant prêté à Montpellier une saison (2017-2018). On ne peut pas dire qu’on soit étonné de le voir à ce niveau-là,  mais l’équipe de France, c’est quand même le summum. C’est grâce à sa saison à Lille qu’il a atteint ce palier."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter