France-Belgique : les Champs-Elysées progressivement évacués par les CRS, sept interpellations

Football
FOOT - Après la victoire des Bleus face aux Belges (1-0) en demi-finale de la Coupe du monde de football à Saint-Pétersbourg, la plus célèbre avenue du monde a vu défiler sur ses pavés des milliers de Parisiens. Et éclater de légères échauffourées.

L'ambiance était bien là. Drapeaux tricolores, Marseillaises et cris de joie ont peu à peu rempli l'avenue des Champs-Elysées, ce mardi soir. Pour autant, vers minuit, une dizaine de camions de forces de l'ordre ont commencé à évacuer la foule. 

"C'est quoi ce bordel ?"

Depuis la place de l'Etoile, les véhicules des CRS ont commencé à descendre la célèbre avenue peu après minuit. Au début de la manœuvre, les forces de l'ordre ont dû faire usage de grenades lacrymogènes, alors que des jets de bouteilles les ciblaient. L'objectif des CRS était de "relancer la circulation" des véhicules sur l'avenue, fermée plus tôt dans la soirée, avait précisé une source policière à l'AFP.

Face à l'avancée des camions, la foule a reculé ou s'est dispersée dans les rues adjacentes. Les CRS encore parfois visés par des jets de projectiles et ont répondu avec des grenades lacrymogène. "C'est quoi ce bordel ? C'est n'importe quoi. Pourquoi ils gâchent la fête comme ça ?" regrette une jeune fille.


Côté policier, la préfecture a fait état de sept interpellations (une pour vol, cinq pour jets de projectiles, une dernière pour outrage et rébellion). Par ailleurs, trois deux-roues ont été incendiés autour du secteur des Champs Elysées, ainsi que quelques poubelles. Enfin, quatre vitrines de boutiques ont été abîmées.


Au coup de sifflet final, des centaines de milliers de personnes ont afflué dans les rues de France, dans une ambiance conviviale pour célébrer la victoire des Bleus face aux Belges (1-0).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter