Équipe de France : comment Mbappé est (déjà) devenu un taulier des Bleus

Équipe de France : comment Mbappé est (déjà) devenu un taulier des Bleus

FOOTBALL – À l’heure où les Bleus vont jouer leur qualification pour le Mondial 2018 sur deux matchs couperets (en Bulgarie le 7 octobre, contre la Biélorussie le 10), Didier Deschamps s’en remet à Kylian Mbappé, 18 ans, moins d’une saison professionnelle dans les jambes. Comment le néo-Parisien s’est-il imposé aussi vite en sélection que partout où il est passé jusqu’alors ?

Avant que Kylian Mbappé ne déboule dans le paysage, c’était Ousmane Dembélé que l’on considérait comme le nouveau prodige du football français. Ce dernier, comme tant d’autres, avait complètement raté ses débuts en Bleu, n’exprimant son potentiel qu’au bout de sa 6e sélection. Cela suffit à démontrer le caractère hors-norme des performances de la nouvelle star du PSG, qu’on a immédiatement vue à son aise dans la grande lessiveuse que peut être l’équipe de France. Au point que l’attaquant a déjà endossé, pour les deux matchs cruciaux à venir, les derniers des éliminatoires du Mondial 2018, les habits d’un titulaire. Sans que cela n’étonne personne. Il faut dire que le jeune homme, ayant l’habitude de s’imposer partout comme une évidence, n’a fait qu’appliquer sa recette à lui.

Kylian Mbappé ne ressent pas la pression- Tiémoué Bakayoko

Bien sûr, pour bousculer ainsi les hiérarchies et prendre la place de joueurs plus chevronnés, il faut d’abord faire montre d’un talent aussi précoce qu’incontestable. Celui de Kylian Mbappé s’exprime par une vitesse et une puissance très supérieures à la moyenne, qui lui ont valu d’être surclassé dans toutes les catégories d’âge, depuis ses débuts à l’AS Bondy. Ce qui est le cas, toutes proportions gardées, de la plupart des futurs professionnels. C’est lorsqu’il s’est mis à côtoyer le haut niveau, d’abord dans la pépinière de l’INF Clairefontaine, mais surtout, ensuite, dans les équipes de jeunes très concurrentielles de l’AS Monaco, que la différence avec les autres a commencé à se voir.

Lire aussi

"Parfois, lors de nos entraînements à la Turbie, Kylian se permettait de tenter des petits ponts sur le coach. Comme ça, juste pour s’amuser, racontait à Eurosport l’un de ses coéquipiers chez les U19 monégasques. Lui, il trouvait ça marrant, mais personnellement, j’hallucinais un peu, parce que je n’avais jamais vu ça auparavant. Attention, il n’y avait rien de méchant, mais on avait quand même l’impression qu’il n’y avait que lui qui pouvait se permettre de telles choses. La pression ? Je pense que c’est un mot qu’il ne connaît pas. Ça ne fait tout simplement pas partie de son vocabulaire."

"Intelligent, mature et à l'écoute"

Voilà précisément ce qui distingue un Mbappé du commun des jeunes joueurs, même parmi les plus doués : une imperméabilité totale à la crainte de l’échec. Tiémoué Bakayoko, ex-partenaire en équipe première de l’ASM : "Sa réussite ne m’étonne pas plus que ça. Il ne ressent pas la pression. Il joue son football. Il y a d’ailleurs très peu de joueurs qui sont aussi faciles que lui sur un terrain. Il est totalement relâché." Bruno Irles, ancien formateur à Monaco, abonde : "Sincèrement, il a tout pour faire une grande carrière. Tout dépendra de sa capacité à se remettre en question. Mais une chose est sûre, il ne doute de rien. Du coup, il a une personnalité très développée pour son âge."

En vidéo

Mbappé, le joueur français le plus cher de l'histoire

Ludovic Batelli était le sélectionneur de l’équipe de France sacrée championne d’Europe U19 en 2016. Dans un entretien fleuve accordé à So Foot, il parlait ainsi de celui qui fut, malgré deux années de moins que tous les autres, le meilleur buteur du tournoi : "Rapidement, Kylian a eu le rendement attendu, comme s'il était dans le groupe depuis toujours. Ce qu'il aime, c'est avoir une vraie relation avec son coach et ses potes. J'emploierais trois mots pour en parler : intelligent, mature et à l'écoute. Il sait qu'il est jeune, mais il est demandeur, et ce qui l'intéresse surtout, c'est rencontrer des gens qui peuvent l'aider dans sa progression.  C'est quelqu'un qui a le goût du travail et surtout de savoir pourquoi il le fait. Je me rappelle très bien de notre préparation athlétique avant l’Euro. On avait secoué les garçons, il l'a fait sans rechigner, mais fallait toujours lui expliquer."

En équipe de France A, puis au PSG, les choses se sont simplement passées de la même manière. "Il est plus exceptionnel que Platini au même âge, s’enflamme Guy Roux, qui en a vu passer quelques-uns. À 20 ans, Platoche jouait avec l’équipe de France militaire ! Là, ce n’est pas le même niveau. Quand on regarde Mbappé sur un terrain, on ne voit même pas en quoi il va progresser. Il échappe à tous les travers psychologiques qu'on pourrait imaginer. Et il n'est pas comédien !" Nous revient en tête une scénette, filmée et mise en ligne samedi dernier par Layvin Kurzawa. On y voit des joueurs du PSG chahuter dans le couloir d’un hôtel, puis Kylian Mbappé sortir de sa chambre et lâcher : "Hé, il faut arrêter de crier, y en a qui veulent dormir, frère. Gros, demain y a match à 17 heures."

Interrogé sur les qualités et les inconvénients de la jeunesse lundi dernier à Clairefontaine, Didier Deschamps a répondu ceci : "Si je suis convaincu qu'un jeune joueur peut apporter plus qu'un joueur plus âgé, je mettrai le jeune. Je ne regarde pas la date de naissance." Le sélectionneur n’a cité aucun nom, mais tout le monde, dans la salle, a compris à qui il pensait.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter