France - Côte d'Ivoire : qu'ont à gagner Digne, Kanté, Rabiot et Fekir ?

France - Côte d'Ivoire : qu'ont à gagner Digne, Kanté, Rabiot et Fekir ?
Football

EQUIPE DE FRANCE – Attendus dans le onze de départ de l’équipe de France ce mardi soir face à la Côte d’Ivoire au stade Bollaert de Lens (21 heures), Lucas Digne, N’Golo Kanté ou encore Adrien Rabiot vont tenter de tirer profit de leur titularisation pour bouleverser la hiérarchie. Mais sur le papier, la tâche s’annonce plus délicate pour certains d’entre eux. Passage en revue des troupes.

Lucas Digne (23 ans, 14 sélections)

Une aubaine à saisir. Régulièrement appelé par Didier Deschamps, Lucas Digne (23 ans) va profiter du forfait de Layvin Kurzawa et du repos administré à Patrice Evra pour (enfin) figurer dans le onze de départ de l’équipe de France. Une première depuis le 17 novembre 2015 et le match amical joué à Wembley contre l’Angleterre, quatre jours après les attentats du 13 novembre. Cantonné à un rôle de doublure chez les Bleus et au Barça, l’ancien défenseur du Paris Saint-Germain joue gros ce mardi soir face à la Côte d’Ivoire. Car Kurzawa est prédestiné à prendre la succession d’un Patrice Evra, bien décidé à disputer le Mondial 2018 en Russie avec la France et auteur, dans le même temps, d’une prestation convaincante contre la Suède vendredi. Autant dire que la performance de Digne sera particulièrement scrutée alors que la concurrence fait rage à ce poste.

N'Golo Kanté (25 ans, 12 sélections, 1 but)

Il a été la victime principale du changement de système effectué par Didier Deschamps au cours du dernier Euro. Le passage d’Antoine Griezmann dans l’axe de l’attaque a contraint le sélectionneur à se passer d’un milieu de terrain et c’est N’Golo Kanté qui a fait les frais de cette réorganisation tactique, Paul Pogba et Blaise Matuidi ayant aujourd’hui les faveurs de Deschamps au regard de leur passif chez les Bleus. Auteur d’un début de saison remarquable sous le maillot de Chelsea, l’ancien joueur du Stade Malherbe de Caen (25 ans) doit donc se contenter de jouer les doublures de luxe en équipe de France. Cet infatigable gratteur de ballons aura une vraie carte à jouer contre la Côte d’Ivoire dans un 4-3-3 taillé sur mesure pour lui  et sa titularisation, dans un rôle de sentinelle, devrait lui permettre de prouver qu’il vaut mieux que le banc de touche. Quitte à bouleverser la hiérarchie dans l'entrejeu ?

Lire aussi

    Adrien Rabiot (21 ans, 0 sélection)

    Contrairement aux deux joueurs cités précédemment, Adrien Rabiot va aborder cette rencontre face à la Côte d’Ivoire dans la peau d’un novice délesté de toute pression. Le meilleur élément du Paris Saint-Germain en ce début de saison n’aura strictement rien à perdre pour sa première sélection chez les Bleus, jouera de façon libérée à un poste de relayeur gauche qu’il maîtrise à la perfection. Pour autant, quand on connaît l’état d’esprit de ce garçon de 21 ans, ne comptez pas sur lui pour disputer cette rencontre avec la légèreté et la nonchalance qui le caractérisait il y a encore peu. Rabiot est devenu un maillon essentiel du système de jeu d’Unai Emery et il ne lui manque plus grand-chose pour s’installer de manière durable dans le onze parisien et prendre la place de Blaise Matuidi. Les prémices d’une passation de pouvoir qui pourrait également voir le jour en équipe de France si Rabiot venait à maintenir un tel niveau de performance.

    Nabil Fekir (23 ans, 6 sélections, 1 but)

    Chaque sélectionneur a ses petits chouchous et Nabil Fekir est l’un d’entre eux, sans nul doute. Alors que son coéquipier à l’Olympique Lyonnais, Alexandre Lacazette, aurait légitimement pu prétendre à une place dans la liste de Didier Deschamps, ce dernier lui a finalement préféré son partenaire d’attaque, sujet à des difficultés depuis le début de saison (2 buts, 2 passes décisives), une conséquence directe de sa blessure au ligament croisé du genou. Mais Fekir a ce petit truc en plus qui plaît particulièrement à Deschamps. Capable d’évoluer en pointe ou sur un côté, l’attaquant de 23 ans dispose d’un profil unique et semble être une alternative crédible à Antoine Griezmann. Si Fekir devrait prendre place sur le banc ce mardi soir face à la Côte d’Ivoire, le temps de jeu que lui offrira son sélectionneur lui permettra de se mettre en évidence et de démontrer qu'il peut-être une option offensive de choix en l'absence de Coman et Martial.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter

      Alertes

      Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent