France-Côte d’Ivoire : Steve Mandanda, Adrien Rabiot et Ousmane Dembélé seront titulaires

France-Côte d’Ivoire : Steve Mandanda, Adrien Rabiot et Ousmane Dembélé seront titulaires
Football

COMPO – La mise en place tactique de ce lundi soir a été riche en informations : face à la Côte d’Ivoire, mardi soir à Lens, Didier Deschamps reviendra au 4-3-3, et va fortement rajeunir son onze de départ.

"Je veux donner du temps de jeu au maximum de joueurs. Il faut qu'ils utilisent au mieux le temps de jeu qu'ils auront. Même si c'est un match amical, c'est un match de haut niveau, on en a dix dans l'année." Ce lundi soir, en conférence de presse, Didier Deschamps a prévenu : il ne fera pas de cadeaux aux habituels remplaçants qui se verront offrir une titularisation mardi soir face à la Côte d’Ivoire, dernier match de l’année civile pour son équipe de France. Ils ne devront pas se rater. Qui exactement ? C’est la question qui agite traditionnellement les suiveurs à la veille d’une rencontre. 

Autre indices lâchés par le sélectionneur face aux médias : "Je fais en sorte de mettre chaque joueur dans sa meilleure position. Je serai amené à utiliser deux systèmes. Je ne veux pas non plus lancer des joueurs sans que le collectif ait des repères. L'essentiel est de garder un sens collectif cohérent." Puis, en réponse à une question sur Adrien Rabiot, avec un petit sourire en coin : "Il est plus à l’aise dans un 4-3-3." La mise en place tactique qui a suivi, durant le dernier entraînement, a confirmé la tendance qui transparaissait déjà.

Lire aussi

    À savoir un retour au 4-3-3, donc, avec un mélange de titulaires confirmés, d’habituels seconds couteaux et de jeune. "Steve Mandanda va jouer", a prévenu le coach. Et Raphaël Varane sera capitaine, comme en attestait sa présence en conférence de presse. Lors de l’opposition de fin de séance, ce dernier était associé à Adil Rami en charnière. Sur le flanc doit, Djibril Sidibé sera maintenu, malgré une prestation en demi-teinte vendredi face à la Suède (2-1). Deschamps : "Il ne faut pas oublier que c'est encore un jeune joueur, il ne joue à ce poste que depuis deux ans. J'ai entièrement confiance en lui, il a un potentiel énorme. Jouer devant 80 000 personnes en équipe de France, c'est quand même pas pareil que la Ligue 1. Il était sans doute crispé, pas assez libéré."

    À gauche de la défense, ce sera Lucas Digne. "Avec nous, quand il a joué, il a ressenti plus de pression. Il progresse, il est là. Par rapport à Patrice, ce n'est pas que je n'ai pas confiance en lui, mais Patrice a plus de vécu international. Si j'avais eu deux matchs amicaux, je ne pense pas que j'aurais rappelé Patrice. SI Lucas Digne avait eu le souci qu'avait eu Kurzawa, j'aurais rappelé Patrice aussi", a posé le sélectionneur à son sujet.

    Au milieu, ce sera une triplette composée de Paul Pogba (à gauche, comme en club, une rareté en Bleu), N’golo Kanté en sentinelle, et Adrien Rabiot. Devant, enfin, Kevin Gameiro prendra la pointe de l’attaque, encadré par Dimitri Payet, à gauche, et Ousmane Dembélé, à droite, qui connaîtra à cette occasion sa toute première titularisation en sélection. "J’aurai droit à six changements, je compte les utiliser. Il y en a qui ne joueront qu’une mi-temps, d’autres une heure", a toutefois prévenu le sélectionneur, sans doute pour réconforter d’avance Eliaquim Mangala, Sebastien Corchia et Nabil Fekir, qui débuteront leur seconde rencontre de suite sur le banc. Un seul joueur n’a aucun espoir à nourrir : "Non, Benoît Costil n’entrera pas en 2e mi-temps", a lâché DD, dans un élan de franchise.

    L’équipe de France probable : Mandanda - Sidibé, Rami, Varane (cap.), Digne - Pogba, Kanté, Rabiot - Dembelé, Gameiro, Payet.

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

    Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

    Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

    Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

    Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent