France - Espagne : Olivier Giroud, en Bleu contre vents et marées

France - Espagne : Olivier Giroud, en Bleu contre vents et marées
Football

VALEUR SÛRE - À chaque annonce de la liste des sélectionnés de Didier Deschamps, son nom suscite les interrogations. Annoncé remplaçant face à l'Espagne ce mardi, à 21h sur TF1, Olivier Giroud continue pourtant d'être un attaquant sur lequel peut se reposer le sélectionneur des Bleus. Car malgré une saison délicate en club, le joueur d'Arsenal reste particulièrement efficace avec l'équipe de France.

"Quoi qu'on dise à mon sujet, je garde ma ligne directrice qui est le terrain et le travail avec humilité". Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Olivier Giroud a le cuir solide. Car à chaque annonce de la liste des sélectionnés de Didier Deschamps, son nom est toujours au centre des critiques. Alors qu’il a perdu sa place de titulaire en club au profit du Chilien Alexis Sanchez, étincelant à la pointe de l’attaque des Gunners, Giroud peut toutefois toujours compter sur le soutien sans faille de Didier Deschamps, qui continue de le convoquer coûte que coûte.

Il faut dire que l'ex-Montpelliérain sait rendre la pareille à l’ancien coach de l’OM, et ce, quasiment à chaque fois que ce dernier fait appel à lui. Il l'a une nouvelle fois démontré samedi dernier face au Luxembourg, avec un nouveau doublé (victoire tricolore 3-1). Une performance qui a ravi son sélectionneur, sûr des qualités de Giroud. "Il sait qu’il a une saison plus compliquée, mais il a prouvé samedi, dans son registre, que c’est toujours un attaquant qui, quoi qu’on puisse dire, est efficace", a ainsi déclaré "DD" en conférence de presse.

Lire aussi

Le meilleur buteur tricolore en 2016

Preuve de l'importance de Giroud dans le système de Deschamps, l'attaquant culmine, sur l’année 2016, au sommet des joueurs les plus prolifiques sous le maillot frappé du coq avec 10 réalisations, soit un de plus qu’Antoine Griezmann, le chouchou du public, et trois de plus que Dimitri Payet, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille. En marquant de nouveau samedi face au Luxembourg, l’attaquant passé par Tours est même devenu le 10e meilleur buteur de l’histoire des Bleus, avec 23 réalisations.

Outre son efficacité redoutable lors des derniers mois, Giroud offre à Deschamps un profil d'attaquant unique dans le panel des attaquants français. Le numéro 12 d'Arsenal peut aussi bien être à la réception des centres dans la surface que servir de point d'appui pour ses partenaires. Un atout précieux dans les rencontres plus compliquées, où il est nécessaire de faire remonter le bloc par de longs ballons vers l'avant. "Il ne fait pas que marquer, il permet aux joueurs autour de lui de modifier l'animation offensive", a d'ailleurs souligné "La Desch" face à la presse.

Lire aussi

Absent dans les grands matchs ? Pas si sûr...

Malgré les apparences, Olivier Giroud ne se contente pas de "scorer" face aux formations réputées plus faibles, telles que l’Australie, la Jamaïque ou encore l'Écosse. Le joueur âgé de 30 ans a en effet été décisif dans de nombreuses rencontres où l’enjeu était relativement important. Il a notamment ouvert le score lors du match d’ouverture de l’Euro 2016, face à la Roumanie (2-1) et a participé au carton face à l’Islande en quart de finale de la compétition (5-2). Le natif de Chambéry a également inscrit un des trois buts marqués contre les Pays-Bas en match amical le 25 mars 2016 (2-3).

Une nouvelle fois ce mardi, la question de sa titularisation est posée. Si la tendance est à une place de remplaçant, Deschamps serait bien inspiré d'aligner son buteur d'entrée ou de le faire rentrer en cours de match. Car, pour rappel, Giroud avait marqué le début de l’ère Deschamps le 16 octobre 2012, en égalisant dans les derniers instants face à l’ogre espagnol, en éliminatoires du Mondial 2014 (1-1).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent