Equipe de France : qui pour remplacer Hernandez et Pogba face aux Pays-Bas ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL – L’équipe de France affronte les Pays-Bas vendredi soir à Rotterdam (20h45 sur TF1 et sur LCI.fr). Un nul lui suffit pour valider sa qualification pour le dernier carré de la Ligue des nations, mais Didier Deschamps doit composer avec plusieurs absences et des conditions physiques disparates.

Non, la page de la Coupe du monde n’est pas tournée. Pour le déplacement aux Pays-Bas de ce vendredi, dernier match de l’équipe de France dans la phase de groupes de la rutilante Ligue des nations, puis pour la réception de l’Uruguay en match amical mardi, Didier Deschamps a en effet convoqué 17 champions du monde sur ses 23 joueurs. 

Et encore, les six nouveaux ou revenants appelés ne sont là que pour compenser des absences. Adil Rami, Presnel Kimpembe, Benjamin Pavard, Djibril Sidibé, voire Ousmane Dembélé ou Olivier Giroud, malgré leurs difficultés en club depuis la rentrée, bénéficient ainsi d’une sorte d’immunité ponctuelle, liée à leur présence durant l’épopée estivale russe.

Il n’empêche : en attendant le renouvellement qu’il a lui-même promis, le sélectionneur doit composer avec ce groupe, afin de valider son billet pour le Final Four (demi-finales) de la nouvelle compétition de l’UEFA, une place dans ce dernier carré accordant de fait un statut de tête de série dans les prochains éliminatoires de l’Euro 2020. 

Voici ce que les mises en place tactique des derniers jours à Clairefontaine révèlent des intentions de Deschamps en vue de la première des deux rencontres, la seule à enjeu, qui se jouera à Rotterdam.

En défense

Lloris, apte, tiendra sa place dans les buts. En défense centrale, le sélectionneur maintiendra sa confiance à Kimpembe, malgré ses nombreuses erreurs lors des deux matchs d’octobre. Son intérim devrait, de toute façon, prendre fin en 2019, avec le retour d’Umtiti. Varane l’accompagnera en charnière, malgré la blessure à l’adducteur qui l’a tenu éloigné des terrains ces deux dernières semaines. Le défenseur a repris l’entraînement avec les Bleus et n’a "pas de souci particulier" selon Deschamps.

Sur les flancs de la défense, on trouvera encore Pavard à droite. Il faut dire que, bien qu’à la peine avec son club de Stuttgart, le jeune auteur de la fameuse demi-volée contre l’Argentine au Mondial ne risquait pas d’être menacé par Sidibé, actuellement en dessous de tout avec Monaco. À gauche, où Hernandez et Benjamin Mendy manquent à l’appel, c’est Digne qui tient nettement la corde pour débuter, par rapport au néo-Bleu Ferland Mendy, convoqué en urgence lundi.

Au milieu

Après un retour salvateur au milieu à trois lors de la dernière sortie des Bleus, face à l’Allemagne (2-1) le 16 octobre, Deschamps devrait toutefois revenir à un binôme de récupérateurs ce vendredi, parce que son équipe a ses automatismes (elle a disputé toute la Coupe du monde ainsi), mais aussi en raison des absences, qui réduisent sa marge de manœuvre.

Avec l’indéboulonnable Kanté, on devrait retrouver Nzonzi, qui avait déjà suppléé Pogba lors du Danemark-France (0-0) du Mondial. Une solution qui présente l’avantage de ne pas bousculer les habitudes dans l’axe, et de conserver Matuidi dans son couloir gauche, garantie d’équilibre défensif quand l’équipe perd le ballon, que n’offre pas Dembélé.

En attaque

Sur l’aile droite, Mbappé sera, lui, toujours chargé de provoquer le déséquilibre chez l’adversaire, ce qui ne l’exonérera pas des replis défensifs si chers au sélectionneur. Dans l’axe, Griezmann aura encore pour mission de s’infiltrer entre les lignes pour faire remonter le bloc et créer des espaces. Enfin devant lui, seul en pointe, Giroud tiendra son rôle de sempiternel point de fixation, éventuellement buteur.

L'équipe de France probable contre les Pays-Bas

Lloris - Pavard, Varane, Kimpembe, Digne - Nzonzi, Kanté - Mbappé, Griezmann, Matuidi - Giroud

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter