Ligue des nations : quatre bonnes raisons de regarder France-Suède

Ligue des nations : quatre bonnes raisons de regarder France-Suède
Football

ENJEUX - Qualifiée pour le Final Four de la Ligue des nations après son succès samedi à Lisbonne face au Portugal (1-0), l'équipe de France accueille la Suède ce mardi soir pour la dernière journée du groupe 3 de la Ligue A. Une rencontre qui pourrait offrir de belles surprises sur le plan sportif, avec notamment le retour de Kylian Mbappé en Bleu après ses forfaits face à la Finlande et le Portugal.

Ce mardi, à 20h45 au stade de France, les Bleus de Didier Deschamps affrontent la Suède pour le dernier match du groupe 3 de la Ligue A de la Ligue des nations. Si cette rencontre n’a aucun enjeu d’un point de vue comptable, l’équipe de France étant d’ores et déjà qualifiée pour le Final Four de la compétition et la Suède étant bonne dernière du groupe à égalité de points avec la Croatie (3), elle n’en sera pas moins intéressante d’un point de vue footballistique.

Le grand retour de Mbappé

Tout d’abord, ce match pourrait être l’occasion de voir la jeune superstar du PSG Kylian Mbappé effectuer son grand retour en Bleu après avoir loupé les rencontres face à la Finlande mercredi (2-0) et le Portugal samedi (1-0). Touché à la cuisse droite, l’attaquant de 21 ans a repris le chemin de l’entraînement dimanche et devrait, selon Le Parisien, débuter la rencontre, alors qu’un dernier entraînement ce lundi soir pourrait confirmer cette tendance.

Le prodige formé à l’AS Monaco, qui cumule déjà sept buts et sept passes décisives en huit rencontres toutes compétitions confondues cette saison avec le PSG, pourrait en profiter pour augmenter son nombre de buts en équipe de France, totalisant pour l’instant 16 réalisations en 38 sélections. Lors du dernier rassemblement, "Kyky" avait été décisif contre la Croatie, inscrivant le but de la victoire à la 79e minute (2-1).

Une invincibilité en jeu

Comme mentionné plus haut, les Tricolores n’ont plus rien à craindre dans ce groupe 3 de la Ligue A de la Ligue des nations, étant d’ores et déjà qualifiés pour le Final Four de la compétition. Malgré tout, Didier Deschamps aura sans doute à cœur de faire un résultat face aux Scandinaves, notamment afin de préserver l’invincibilité de son équipe.

Les coéquipiers d’Hugo Lloris cumulent en effet quatre succès et un match nul en cinq rencontres, dont des victoires probantes contre le dernier finaliste du Mondial, la Croatie (4-2 puis 2-1), et le champion d’Europe en titre, le Portugal, samedi (1-0).

Le crack Kulusevski

A défaut de compter une superstar comme ce fut le cas du temps d’Henrik Larsson, Fredrik Ljungberg et de Zlatan Ibrahimovic, la Suède a dans ses rangs de jeunes pépites qui commencent à faire parler d’elles dans le paysage du football mondial, comme Alexander Isak, l’attaquant de la Real Sociedad passé par le Borussia Dortmund, 21 ans, ou encore Mattias Svanberg, le milieu de terrain de Bologne, également âgé de 21 ans.

Aux côtés de ces deux jeunes promesses, un phénomène a fait son apparition ces derniers mois. Son nom ? Dejan Kulusevski. A à peine 20 ans, l’ailier gaucher a mis l’Italie à ses pieds après seulement un exercice en Serie A avec Parme, où il a réussi à inscrire 10 buts et délivré 9 passes décisives en 36 rencontres dans l’élite.

Sa rapidité et son sang-froid face au but ont convaincu le géant turinois, la Juventus, de miser sur lui en janvier dernier, ces derniers signant un chèque de près de 35 millions d’euros à l’Atalanta Bergame, avant de le prêter de nouveau à Parme pour la fin de saison. Muet en cinq sélections avec la Suède, Kulusevski pourrait profiter de cette affiche de prestige face aux Bleus pour ouvrir son compteur.

Lire aussi

Un petit nouveau dans le onze ?

Pour cette dernière rencontre de l’année civile, Didier Deschamps pourrait être tenté de faire des expérimentations et ainsi aligner un onze hybride face à la Suède. Ainsi, après avoir aligné Léo Dubois sur le côté droit de la défense face à la Finlande, puis Benjamin Pavard contre le Portugal, le boss des Bleus pourrait donner sa chance à Ruben Aguilar, l’arrière droit de l’AS Monaco.

À 27 ans, celui qui a fait ses armes à Auxerre en début de carrière fait partie des meilleurs à son poste en Ligue 1 depuis plusieurs saisons, notamment lors de son passage à Montpellier. Sur le Rocher depuis août 2019, a débuté toutes les rencontres de championnat de son équipe cette saison, et cumule déjà un but et deux passes décisives. En Bleu, Aguilar a fêté sa première sélection face à la Finlande mercredi dernier, apportant le danger sur son aile droite lors de ses 19 minutes de jeu. Avant d’avoir une nouvelle chance face à la Suède ? Réponse ce mardi soir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

EN DIRECT - Nicolas Sarkozy jugé pour corruption : le procès suspendu jusqu'à jeudi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent