France-Turquie : les joueurs turcs ont refait un salut militaire

Football

Toute L'info sur

Offensive turque contre les forces kurdes en Syrie

POLÉMIQUE - Lors de leur match face à la France des joueurs turcs ont célébré le but égalisateur de Kaan Ayhan (1-1) en faisant un salut militaire, en soutien à leurs troupes engagées en Syrie contre les Kurdes. Le geste, déjà fait contre l’Albanie trois jours plus tôt, n'a normalement pas sa place dans les stades, selon le règlement de l'UEFA.

L’image n’a pas été diffusée à la télévision. Mais lundi 14 octobre au Stade de France, après leur but de l’égalisation face aux Bleus (1-1), les joueurs turcs ont de nouveau célébré avec un salut militaire. Au moins sept d’entre eux se sont regroupés près du poteau de corner pour poser, la main droite tendue posée sur le front, en soutien aux soldats engagés dans l'offensive turque en Syrie contre des forces kurdes, une offensive qui a déclenché un tollé international.

Déjà le vendredi précédent, lors de la rencontre face à l’Albanie, les footballeurs turcs avaient fait ce salut, sur le terrain puis dans le vestiaire. La Fédération turque de football avait d’ailleurs partagé l’image sur son compte Twitter. Pourtant, l’UEFA n’aime pas ce genre de mélanges entre sport et politique, et la Turquie pourrait bien être sanctionnée par l’institution. Celle-ci avait d’ailleurs fait savoir qu’elle "examinerait cette situation", avant même ce nouveau salut. Dans les tribunes, de nombreux supporters turcs l’ont également effectué. 

La rencontre France-Turquie avait été placée sous haute tension compte tenu de l’opposition de la France à l’offensive turque. Elle s’est finalement déroulée sans incident majeur, aucun des hymnes par exemple n’ayant été sifflé, contrairement à ce que l’on aurait pu craindre. Au contraire, les supporters turcs ont même applaudi la Marseillaise. 

Lire aussi

Banderole pro-kurde et début d'altercation

Seul incident à noter : le déploiement d'une banderole pro-kurdes en fin de rencontre qui a suscité sifflets et un début d'altercation. "Arrêtez de massacrer les Kurdes", a-t-on pu lire en lettres rouges sur cette banderole déployée à la 86e minute du match, en face de la tribune des supporters visiteurs. Les personnes ayant brandi la banderole portaient des maillots de l'équipe de France. Elles ont été rapidement contrôlées par les stadiers qui leur ont retiré la banderole. Mais celle-ci a pu être lue par de nombreux supporters turcs, qui ont, en majorité, copieusement sifflé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Voir aussi

Une altercation a ensuite commencé à se produire à l'endroit du déploiement de la banderole, puis quelques minutes plus tard dans une autre tribune du Stade de France. Les services de sécurité ont finalement contrôlé la situation, qui est revenue au calme au moment du coup de sifflet final, à l'intérieur du stade.

Voir aussi

Sécurité renforcée

A la sortie de l'enceinte, l'ambiance était plutôt bon enfant avec des chants en l'honneur de la Turquie ("Turkiye, Turkiye") même si un chant anti-PKK a été brièvement entonné. Un autre chant "Les plus grands militaires, ce sont les nôtres" a également été entonné par une trentaine de supporters qui portaient un immense drapeau de la Turquie, sans incident toutefois.

Aux abords du stade comme à l'intérieur, le dispositif policier et de sécurité avait été renforcé par crainte de débordements. 600 policiers ont été mobilisés, contre 280 pour un match normal.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter