Mercato d'hiver : un champion du monde, un crack brésilien... le point sur sur les arrivées les plus marquantes en L1

Mercato d'hiver : un champion du monde, un crack brésilien... le point sur sur les arrivées les plus marquantes en L1
Football

FOCUS - Le mercato hivernal a refermé ses portes à minuit vendredi soir en Europe et en Ligue 1 pour laisser place à la deuxième partie de saison. Si l'un des principaux enseignements de ce mercato en Ligue 1 est le faux-départ d'Edinson Cavani vers l'Atlético de Madrid, plusieurs formations françaises se sont renforcées cet hiver. Voici les recrues les plus marquantes de ce mercato hivernal.

Depuis vendredi soir à minuit, le mercato hivernal a fermé ses portes en Europe et en Ligue 1 par la même occasion. Si le leader du championnat de France, le Paris Saint-Germain - qui a néanmoins retenu Edinson Cavani - et son dauphin, l'Olympique de Marseille, n'ont effectué aucun mouvement  durant cette fenêtre de transferts, certaines formations de l'élite en ont profité pour se renforcer, à l'instar de l'Olympique Lyonnais, les Girondins de Bordeaux ou encore le Stade Rennais. Voici les arrivées les plus marquantes de ce mercato hivernal.

Voir aussi

Gaitan, l'expérience au service des Dogues

Embourbé dans une spirale négative avec trois défaites consécutives en Ligue 1, face à Monaco (5-1), Dijon (1-0) et Paris (2-0), Lille se doit de relever la tête très vite sous peine de voir le wagon pour l'Europe lui passer sous le nez. Septièmes avec 31 points, à deux unités du quatrième Montpellier et neuf du troisième Rennes, les hommes de Christophe Galtier ont vu leur effectif changer en ce mois de janvier. 

Yassine Benzia (Dijon), Thiago Maia (Flamengo), Adama Soumaoro (Genoa) et Abou Ouattara (Vitoria Guimaraes) ont ainsi plié bagages. Au rayon des arrivées, un homme bien connu des grandes joutes européennes est venu renforcer les rangs nordistes : Nicolas Gaitan. Libre depuis son départ du Chicago Fire, le milieu de terrain argentin de 31 ans a signé dans les dernières heures du mercato un contrat expirant en juin prochain. Passé par Benfica, où il a disputé 253 matchs et été capitaine, puis par l'Atlético de Madrid, de 2016 à 2018, Gaitan va tenter d'apporter son expérience aux Lillois.

Lire aussi

Tchouameni, le nouveau pari sur l'avenir de Monaco

Coutumier du fait, l'AS Monaco a de nouveau misé sur de jeunes pousses durant ce mercato hivernal. Très actif après l'arrivée de Robert Moreno aux manettes à la place de Leonardo Jardim, le club de la principauté a enregistré pas moins de cinq arrivées, avec le jeune Youssouf Fofana, arrivé de Strasbourg, Radoslaw Majecki, acheté au Legia Varsovie, la promesse auxerroise Harisson Marcelin, le Serbe du Partizan Strahinja Pavlovic et enfin, le milieu de terrain bordelais Aurélien Tchouameni.

A seulement 20 ans, le désormais ex-Girondin a disputé 37 matchs toutes compétitions confondues avec le club au scapulaire et a impressionné par son volume de jeu, ses qualités physiques et son profil assez complet. De quoi convaincre l'AS Monaco de mettre 20 millions d'euros sur la table pour s'attacher ses services. Le jeune Français devra batailler avec Tiémoué Bakayoko, Aleksandr Golovin, Cesc Fabregas et Adrien Silva pour se faire une place dans le onze monégasque.

Pardo, une valeur sûre en terre girondine

Orphelin de sa pépite Tchouaméni, Bordeaux a trouvé son remplaçant dans les dernières heures du mercato hivernal en la personne de Ruben Pardo. Âgé de 27 ans, le milieu de terrain espagnol arrive libre en provenance de la Real Sociedad, son club formateur. Bon techniquement et doté d'une belle vision du jeu, Pardo a été lancé chez les professionnels par le Français Philippe Montanier et compte 180 matchs de Liga à son actif. 

Son expérience du championnat espagnol sera à coup sûr un avantage non négligeable pour Paulo Sousa et son staff. La principale inconnue concernant Ruben Pardo concerne son état physique. Ce dernier n'a disputé qu'une seule rencontre de Coupe du Roi durant cet exercice 2019-2020, à cause d'une blessure l'éloignant des terrains d'août à décembre 2019.

Guimaraes, le gros coup de Juninho ?

La filière brésilienne a de nouveau fonctionné à l'Olympique Lyonnais. En quête d'un milieu défensif, le club rhodanien a du batailler pour s'attacher les services de Bruno Guimaraes, milieu de terrain de 22 ans convoité notamment par l'Atlético de Madrid de Diego Simeone. L'auriverde s'est engagé jusqu'en 2024 avec l'OL contre un chèque de 20 millions d'euros, accompagné d'un intéressement de 20% sur un futur transfert pour son désormais ancien club, l'Atletico Paranaense.

Lors de l'annonce de sa signature à Lyon, Bruno Guimaraes a souligné l'importance de Juninho dans les négociations : "Ce qui a fait la différence, c’est que Juninho m’a appelé personnellement, a expliqué le milieu de terrain. Il m’a dit qu’il allait faire de moi le meilleur milieu du monde. Il m’a vraiment convaincu de cela. 90 % de mon choix a été dicté par ce qu’il m’a dit. Il a été super sincère, il m’a parlé d’un plan de carrière. À Lyon, ils m’ont tous montré que j’allais être important. Je suis très heureux."

Nzonzi, un champion du monde à la relance

L'après Coupe du monde est toujours une période très difficile à digérer pour chaque champion du monde. A l'instar de Presnel Kimpembe au PSG la saison dernière ou encore Samuel Umtiti au Barça depuis de longs mois, Steven Nzonzi vit des moments difficiles dans sa carrière de footballeur ces derniers mois. Après le sacre des Bleus en Russie, le natif d'Amiens avait quitté le FC Séville, où il était un titulaire indiscutable, pour tenter l'aventure italienne à l'AS Roma.

Malgré 39 matchs toutes compétitions confondues avec la Louve la saison dernière, le milieu de terrain français n'a jamais convaincu et a été envoyé en prêt à Galatasaray durant la première partie de saison. Pour un bilan mitigé, avec 10 matchs de championnat turc, 5 de Ligue des champions mais surtout une lourde suspension par le club turc pour un comportement inapproprié à l'entraînement.

Revenu à l'AS Roma cet hiver, l'international tricolore a de nouveau plié bagage pour revenir dans l'Hexagone, en prêt au Stade Rennais, avec l'intention de relancer une carrière au ralenti. Pour l'entraîneur breton Julien Stéphan, le milieu de terrain longiligne va leur apporter un peu plus de stabilité, mais aussi "sa taille" et ses qualités "sur les coups de pied arrêtés."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent