Gilets jaunes : PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon reportés "à une date ultérieure" par la LFP

Football
DirectLCI
REPORTS - Prévues samedi 8 décembre à 16h et 20h, les affiches PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon, comptant pour la 17e journée de Ligue 1, sont reportées à une date ultérieure. La Ligue de football professionnel (LFP) a pris cette décision "à la demande" de la préfecture de police de Paris et de la préfecture de Haute-Garonne, alors que de nouvelles manifestations des Gilets jaunes doivent avoir lieu le jour-même.

Le PSG et l'OL auront une semaine pour préparer leur voyage à Belgrade et Kiev (ou Lviv). Après deux week-ends marqués par des heurts, le mouvement des Gilets jaunes se déplace de nouveau à Paris et en régions, samedi 8 décembre. Et, avec lui, son cortège de craintes quant au maintien de l'ordre public. Par conséquent, "à la demande de la préfecture de police", le match comptant pour la 17e journée de Ligue 1 entre le PSG et Montpellier, les deux premiers du championnat de France, prévu initialement ce jour-là, à 16h, a été reporté à une date ultérieure, précise la Ligue de football professionnel (LFP) dans un communiqué, mardi 4 décembre. À l'instar de la rencontre entre Toulouse et Lyon, programmée samedi à 20h.


Si les motifs de ces reports ne sont pas précisés, ces demandes sont sans doute liées au mouvement des Gilets jaunes. Le dispositif de sécurité, habituellement alloué au Parc de Princes et à ses abords, ne peut pas être assuré en l'état par les forces de l'ordre. Même chose à Stadium de Toulouse. La Commission des compétitions de la LFP a annoncé qu'elle fixerait "ultérieurement" la date de report de ces deux rencontres de Ligue 1.

"On n'aura pas d'excuses à Belgrade"

Cette mesure a été accueillie plutôt positivement par le PSG. "La sécurité reste la priorité absolue, c'est sûr ! C'est une situation nouvelle à gérer et c'est notre défi de trouver le bon plan pour être en pleine forme à Belgrade", a réagi l'entraîneur parisien Thomas Tuchel, à la veille du déplacement de son équipe à la Meinau, mercredi 5 décembre (21h). "Je dois encore réfléchir, car je viens de l'appendre, une opposition contre nos jeunes peut être une bonne idée, on va voir, mais dans tous les cas, on n'aura pas d'excuses pour ne pas être prêts à Belgrade. En attendant, toute ma concentration est focalisée sur le match contre Strasbourg."


Suite à ces reports, les Parisiens et les Lyonnais auront presque une semaine quasi-complète pour préparer leur rendez-vous décisif pour la qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions, respectivement mardi et mercredi prochains face à l'Étoile Rouge et au Shakhtar Donetsk. Le temps notamment pour le staff médical parisien de remettre sur pied Neymar, touché à l'adducteur droit le week-end dernier lors du nul concédé à Bordeaux (2-2).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter