Gloire au sponsor, starification, messages subliminaux : le coup de com' bien rodé de la dernière photo officielle des Bleus

Football
SHOOTING - L'équipe de France a eu droit à sa traditionnelle photo officielle, mardi à Clairefontaine. Un cliché loin d'être anodin et qui se trouve être en réalité une redoutable campagne de communication orchestrée par Philippe Tournon, le chef de presse des Bleus. Décryptage en trois points.

Règle numéro 1 : la star des Bleus toujours à coté du sélectionneur

Ta cote d'amour au plus haut sera, à côté du sélectionneur tu iras. Si le placement du joueur préféré de l'opinion publique avait un adage, il devrait être celui-ci. Ce poster qui sera offert à la boutique officielle pour tout achat d'un produit dérivé met en exergue Antoine Griezmann. Le meileur buteur de l'Euro 2016, avec 6 buts marqués, est l'égérie des Bleus. Celui qui "communique bien avec sa belle gueule et son sourire", dixit Noël le Graët, président de la FFF, a la privilège d'être assis à côté du sélectionneur Didier Deschamps depuis le début de l'Euro en France. Les deux derniers joueurs avant lui à avoir eu droit à cet honneur sont Franck Ribery et Karim Benzema.

Règle numéro 2 : mettre en avant son équipementier

Blaise Matuidi, autre taulier des Bleus, figure à la gauche du sélectionneur, quand Griezmann est à droite. Ce premier banc interpelle. Pourquoi sont assis respectivement de droite à gauche Nabil Fekir, Kevin Gameiro, Griezmann, Matuidi, Dimitri Payet et Patrice Evra?  Tout simplement parce qu'ils sont tous sponsorisés par Nike. C'est très subtilement que les joueurs du premier rang laissent ainsi découvrir leurs chaussures à crampons verts ou violets. Comme la marque à la virgule paie 45 millions d'euros par saison à la Fédération, un renvoi d'ascenceur s'impose.

Règle numéo 3 : placer des messages subliminaux

Sur ce cliché, la place du capitaine Hugo Lloris n'est pas non plus le fruit du hasard. Il culmine, tout en haut, au centre sur sa ligne, parmi les joueurs grands de taille ou les habitués au banc de touche. Il est comme le garant de la cohésion du groupe. Le gardien de Tottenham  surplombe, du reste, trois maillons éssentiels du groupe France : Olivier Giroud, Paul Pogba et Raphaël Varane. Tel un protecteur. Une campagne de communication réglée comme du papier à musique, pour laquelle les photographes ont disposé de vingt secondes montre en main pour immortaliser l'instant.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter