Gourcuff ''le mystérieux'', Blanc ''le terrien'', Ribéry ''l'affectif'' : les vérités de Bernès

Football

FOOTBALL - Agent le plus puissant du football français, Jean-Pierre Bernès est également réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Dans une interview au journal L'Equipe, celui qui gère les intérêts du sélectionneur Didier Deschamps et d'une dizaine d'internationaux est revenu sur plusieurs cas particuliers. Dont voici le nectar.

Sur Yoann Gourcuff
En septembre 2012, le milieu de terrain choisit de se séparer de son agent. ''Il n'était pas réceptif à ce que je lui disais'', explique Bernès à L'Equipe . En cause, un message un peu trop direct que le Lyonnais, souvent blessé, refuse d'entendre, selon l'agent. 'C'était quelqu'un de particulier, mystérieux, solitaire je ne sais pas s'il a évolué, poursuit ce dernier. A Lyon, les joueurs voulaient le pendre par les pieds presque ! Et ils ne sont pas tous fous à la fois. Il y avait un souci.' Et JPB a son idée sur les absences récurrentes du milieu de terrain international. ''Tous ses soucis, c'est aussi psychologique. Quand on est bien dans sa tête, on est bien physiquement.''

► Sur Laurent Blanc
L'entraîneur du PSG a beau être la cible de critiques , son agent ne s'en fait pas, mais alors pas du tout. ''Laurent, c'est un terrien, solide, dans son boulot.'' Et de le défendre. ''Il est arrivé dans un contexte difficile, alors qu'il n'était pas le premier choix et qu'Ancelotti sortait d'un titre de champion. La saison passée, tout le monde était dithyrambique (à son sujet). Au PSG, il fait avec le fonctionnement du club, ce n'est pas facile à gérer.'' Et Bernès est certain que son poulain va réussir cette saison encore.

► Sur Franck Ribéry
C'est une décision qui a beaucoup fait parler, de Didier Deschamps à Zinedine Zidane récemment. Et pourtant, la retraite de Ribéry a été, selon Bernès, minimisée dans les médias. ''Il y a toujours des débats sur lui. L'annonce de son forfait (pour le Mondial) n'a pas fait un tollé. On aurait dit que c'était un stagiaire qui arrêtait.'' Mais lui assure que c'était la bonne décision à prendre à ce moment. Quant à savoir s'il reviendra en sélection, c'est non. Enfin peut-être. Bon, il sait pas trop en fait. ''Franck est un affectif et il le sera toujours dans deux ans. Mais il faudra que les sentiments de tout le monde aient évolué. Aujourd'hui, Franck fait sa vie.'' Loin des Bleus mais pas loin du coeur.

Lire et commenter