Grenier veut rester à l'OL, Gonalons ouvre la porte à Naples

Grenier veut rester à l'OL, Gonalons ouvre la porte à Naples

DirectLCI
TRANSFERTS - Toujours soucieux d'équilibrer ses comptes, l'Olympique lyonnais pourrait bien se séparer de l'un de ses meilleurs joueurs durant ce mercato d'hiver. Et contrairement à la tendance qui se dessinait ces derniers jours, Maxime Gonalons semble plus concerné que Clément Grenier.

C'est presque devenu une tradition : chaque période de mercato rime avec zone de turbulences à l'OL. Celui qui s'est ouvert le 1er janvier et fermera ses portes à la fin du mois n'échappe pas à cette nouvelle règle. Ainsi, après Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand cet été, ce sont désormais Maxime Gonalons et Clément Grenier qui créent l'agitation autour de possibles transferts, entre rumeurs insistantes et démentis confus. Tant et si bien que leurs cas particuliers ont fait de l'ombre à la qualification lyonnaise pour les 16es de finale de la Coupe de France, dimanche au Mans contre La Suze (6-1) . Et que les deux joueurs ont dû se résoudre à faire un point clair sur leur situation.

Samedi, le club rhodanien publiait un communiqué dans lequel il annonçait qu'il "devra céder des éléments d'actifs dont notamment des cessions additionnelles de joueurs" pour compenser la perte de 6,5 millions d'euros, due à la mise en application de la taxe à 75%. Ce jour, plusieurs journaux ont alors écrit que le président Jean-Michel Aulas envisageait très sérieusement de céder le milieu Clément Grenier, l'une des plus grosses valeurs marchandes de l'effectif (et l'un des plus gros salaires, un peu moins de 200 000 euros par mois), dont les performances déçoivent un peu depuis le début de saison. Et pour lequel Arsenal avait émis une offre de 7 millions l'été dernier.

Gonalons : "Quand de grands clubs vous veulent..."

"Si ça se trouve, dès le mercato de janvier, je ne serai plus là, ça va si vite", déclarait le jeune (22 ans) international français aux lecteurs du mensuel Planète Lyon la semaine dernière. Mais ce lundi dans Le Parisien , autre son de cloche : "Beaucoup de choses ont été dites depuis quelques jours. En réalité, j'ai juste répondu à un fan qui me demandait si j'allais rester à Lyon toute ma carrière. Je lui ai juste dit : 'Dans le foot, tout va vite. Si je te dis oui et que je pars dès cet hiver, tu vas me prendre pour un con.' Cette réponse a été mal interprétée. J'ai prolongé cet été au club et, même si tout peut arriver dans le football, un départ n'est pas du tout dans ma tête pour ce mercato. Au contraire, j'ai envie d'être concentré à 100 % sur les prochaines échéances de l'équipe."

Maxime Gonalons ? "Il ne partira pas cet hiver, c'est aussi simple que ça", lâchait froidement, dimanche, l'entraîneur Rémi Garde, tandis que Jean-Michel Aulas assurait : "Je n'ai pas été approché par Naples, c'est une affaire sans parole." Reste que la rumeur d'une offre formulée par le club italien persiste, et l'intéressé n'y est pas insensible. La preuve : après avoir affirmé n'être "au courant de rien" la semaine dernière, le milieu de terrain a livré un tout autre discours dimanche. "On sait tous que le Napoli s'intéresse à moi. Il va y avoir des discussions cette semaine avec le président et le coach afin de trouver la meilleure solution. Quand de grands clubs européens comme Naples vous veulent, forcément, cela vous amène à vous poser des questions. Je ne peux pas en dire plus, il faut que les trois parties soient convaincues", lançait-il ainsi... au micro d'OL TV !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter