Guingamp – PSG (1-0) : "Dès le premier coup franc, on oublie tout", regrette Laurent Blanc

Football
FOOTBALL – Après sa défaite en Ligue des champions quatre jours plus tôt, le PSG a manqué l'occasion de se racheter face à des Guingampais survoltés, dimanche soir (1-0). La faute à un manque d'agressivité flagrant et un état d'esprit à revoir.

Quatre jours. En moins d'une semaine, le PSG est redescendu de son nuage. Après la défaite concédée mercredi en Ligue des champions face au Barça (3-1), les Parisiens ont enchaîné par un second revers, dimanche. Mais cette fois-ci, il est survenu sur la pelouse de Guingamp... qui était encore relégable il y a quinze jours.

EN SAVOIR +
>> Les raisons de la semaine noire du PSG
>>
  Pourquoi Nasser Al-Khelaïfi est très fâché contre Laurent Blanc

Guingamp et Paris, deux destins contraires

Face aux Costarmoricains, le PSG devait prouver qu'il était capable de rebondir. Mais trop sûrs d'eux, ils ont semblé étonnamment passifs pendant que les hommes de Gourvennec, galvanisés à la suite de leur qualification surprise en Ligue Europa, donnaient tout. Et c'est en laissant jouer que les Parisiens ont encaissé un but dès la 10e minute quand Pied, après un coup franc tiré par Giresse a profité d'une déviation de Sankharé. Cette apathie, Laurent Blanc, le coach, l'a soulignée après la rencontre. D'autant plus facilement qu'il n'a pas commis d'impair tactique comme cela avait été le cas face au Camp Nou.

Au micro de BeIN, il a vidé son sac : "On a l'impression qu'on explique certaines choses et que dès le premier coup franc, on oublie tout. Dans la globalité, Paris a été trop moyen dans tous les domaines pour gagner le match. On était dans le dur depuis un certain temps mais on arrivait toujours à avoir une réaction, à le surmonter, pour gagner mais aujourd'hui, on n'y est pas parvenus."

Ni rébellion, ni agressivité

Et si on l'a dit menacé après sa première défaite de la saison, mercredi, ce 2e revers scellera-t-il son avenir à la tête du Paris Saint-Germain ? Seuls Nasser Al-Khelaïfi et Tamim bin Hamad Al Thani, le propriétaire du club le savent. En attendant, le Cévenol a son idée sur ce qu'il faut changer – rapidement – au PSG : "L'état d'esprit".

Car pour un Paris vexé, on n'a pas vu l'ombre d'un début de rébellion, aucune agressivité (si ce n'est lorsque l'arbitre a oublié une main de Levêque dans sa propre surface)... rien. Avec cette deuxième défaite d'affilée, le PSG donne un peu de mou à Marseille qui dimanche soir, s'en va défier Monaco en clôture de la journée et qui peut en cas de victoire, finir l'année dans la peau du Champion d'automne.

LA SUITE >> Pour suivre en direct Monaco-OM, c'est par ici

Live Blog EN DIRECT LIGUE 1 - EA Guingamp - PSG
 

Si vous ne voyez pas le live s'afficher correctement, cliquez ici

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter