"Ils nous ont manqué de respect" : l'Atlético de Madrid s'en prend à Griezmann et le convoque à l'entrainement

Football
GUERRE OUVERTE - Vendredi, l'Atlético de Madrid a attaqué le FC Barcelone et Antoine Griezmann dans un communiqué au sujet du transfert du Français vers le club catalan. Les Colchoneros ont dénoncé un "manque de respect" après la révélation d'un accord conclu dès le mois de mars entre le joueur et le Barça.

On pensait l'affaire quasiment conclue. Un an après avoir tergiversé et finalement décidé de rester à l'Atlético de Madrid, tout semblait indiquer qu'Antoine Griezmann allait enfin rejoindre le FC Barcelone. Le mois dernier, un dirigeant de l’Atlético de Madrid, Miguel Angel Gil Marin, confirmait même l’information : "On le sait depuis mars, Griezmann va à Barcelone." Dans la transaction, le club madrilène devait toucher un montant de 120 millions d’euros, équivalent à la clause libératoire du joueur.


Seulement, vendredi soir, un coup de théâtre a eu lieu dans ce dossier. Après les déclarations du président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu, qui révélait l’existence d’une réunion jeudi à Madrid entre dirigeants barcelonais et madrilènes à propos de Griezmann, l’Atlético s’est fendu d’un communiqué virulent, fustigeant l’accord conclu sans leur consultation, entre Griezmann et le FCB : "L'Atlético Madrid a eu connaissance du fait que le FC Barcelone et le joueur avaient trouvé un accord au mois de mars."

L'Atlético exprime sa "plus forte répulsion"

Dans ce long communiqué, les Matelassiers ont également révélé la volonté du Barça de négocier au rabais ou en plusieurs fois, le règlement de la clause libératoire. Une demande rejetée par les Colchoneros : "La réponse de l'Atlético de Madrid a évidemment été négative, étant donné que le FC Barcelone tout comme le joueur ont fait preuve d'un manque de respect à l'égard de l'Atlético de Madrid et de ses supporteurs."


"Par le biais de ce communiqué de presse, l'Atlético de Madrid souhaite exprimer sa plus forte répulsion à l'égard du comportement de l'un et de l'autre, en particulier du Fútbol Club Barcelona, pour avoir incité le joueur à rompre sa relation contractuelle avec l'Atlético de Madrid" explique également le dauphin de Barcelone en Liga, qui a exigé en conséquence la présence d’Antoine Griezmann, de sa sœur, qui est son agent, et de son avocat, à la reprise de l’entraînement dimanche.


Selon Marca, le joueur aurait néanmoins indiqué à son club sa volonté de ne pas se présenter à l'entraînement, demandant à ses dirigeants de trouver une solution rapide avec le FC Barcelone.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter