Ils vont affronter les clubs français en Ligue des champions : où en sont Manchester City, Liverpool et l'Atlético ?

Football
DirectLCI
BAROMÈTRE - Les futurs adversaires en Ligue des champions du PSG (Liverpool), Monaco (Atlético de Madrid) et Lyon (Manchester City) ont joué ce samedi en championnat. De quoi jauger leur état de forme avant la première journée de la compétition reine du football européen.

La Ligue des champions est de retour. Le coup d'envoi de la nouvelle saison 2018-2019 aura lieu ce mardi avec Liverpool-PSG et AS Monaco-Atlético de Madrid. Manchester City-Lyon suivra le lendemain. L'occasion de dresser un état de forme des adversaires des clubs français qui ont tous joué ce week-end, avec diverses fortunes. 

City garde le rythme

Le point : 

Le champion d'Angleterre en titre a tenu son rang. Manchester City s'est imposé sans forcer ce samedi à l'Etihad Stadium contre le promu Fulham (3-0), grâce à des buts de Leroy Sané, David Silva et Raheem Sterling. Les hommes de Pep Guardiola ont ainsi obtenu leur 4e succès en cinq rencontres de Premier League. Avec 13 points au compteur, les Citizens se positionnent à la 3e place du championnat, juste derrière Liverpool et Chelsea.


Seule (grosse) ombre au tableau pour le club de Benjamin Mendy : la sortie sur blessure de l'attaquant argentin Sergio Agüero. Touché à la cheville, il est donc incertain pour la réception de l'Olympique Lyonnais. 


L'homme en forme : Bernardo Silva

Une ancienne connaissance de la Ligue 1 a été au four et au moulin contre les Cottagers. L'ancien joueur de l'AS Monaco Bernardo Silva a été particulièrement performant (comme souvent) sur le plan technique. Le Portugais, âgé de 24 ans, a été un maître en terme de conservation de balle et d'orientation du jeu. Il a logiquement été désigné homme du match et devra être surveillé comme le lait sur le feu par la bande à Nabil Fekir. 

L'Atlético de Madrid à la peine

Le point : 

Frustration pour l'Atlético de Madrid avant Monaco : le club "colchonero" a buté sur Eibar (1-1) ce samedi en Championnat
d'Espagne et encore perdu du terrain sur le leader Barcelone. L'Atlético, malheureux offensivement et mené sur un but de Sergi Enric, a égalisé in extremis grâce au jeune Borja Garcés, auteur à 19 ans de sa première réalisation en Liga d'un tir en pivot dans les derniers instants de la rencontre. Au stade Metropolitano, l'"Atleti" a pourtant dominé, grâce notamment à un Antoine Griezmann très en vue. Mais le portier serbe Marko Dmitrovic a pratiquement tout arrêté. 


Plus globalement, le club entraîné par Diego Simeone vit son pire début de saison en Liga depuis 2009 avec seulement 5 points en quatre journées. Il se retrouve donc déjà à sept longueurs du Barça et cinq du Real madrid. 


L'homme en forme :  Jan Oblak

Il répond toujours présent. Jan Oblak est l'un des rares joueurs de l'Atlético de Madrid à rester à un très haut niveau en ce début de saison. Considéré comme l'un des meilleurs gardiens du monde, le dernier rempart des Colchoneros est connu pour faire très peu d'erreurs et pour son envergure phénoménale. Il pourrait être le cauchemar des Monégasques ce mardi à Louis II.

Liverpool ne laisse pas de miettes

Le point : 

Le message envoyé au PSG est clair comme le nez au milieu de la figure : Liverpool est une équipe très bien huilée et difficile à manœuvrer. Dans le cadre de la cinquième journée de Premier League, les Reds se sont en effet imposés (1-2) contre Tottenham à Wembley. 


Grâce à un énorme pressing, la bande à Mohamed Salah a étouffé les Spurs en maîtrisant la quasi-totalité de la rencontre. La fin de partie des hommes de Jürgen Klopp a cependant été plutôt compliquée avec notamment un penalty litigieux non sifflé sur l’attaquant coréen de Totthenham Son Heung-min. À noter aussi la sortie sur blessure du Brésilien Robert Firmino, touché à la pommette.


L'homme en forme : Sadio Mané

Un véritable poison. Très en jambes contre Tottenham ce samedi,  le meilleur buteur des Reds en ce début de saison (4 réalisations en 5 matches), a bien cru trouver la faille dès la première minute mais il était hors-jeu. Avec notamment une course folle (35′), une frappe en pivot (49′) et surtout un excellent travail sur le but de Roberto Firmino, il a encore été déterminant pour Liverpool. 

Vous pourrez notamment suivre Liverpool-PSG en direct sur notre site mardi soir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter