Interdiction de recrutement : le Barça défie la Fifa

Interdiction de recrutement : le Barça défie la Fifa

DirectLCI
MERCATO – Interdit mercredi de recrutement pour la saison prochaine à cause d'infractions concernant les transferts de dix joueurs mineurs, le club catalan a décidé de contre-attaquer. Décidé à faire appel de la décision de la Fifa, les dirigeants de Barcelone entendent aussi poursuivre la rénovation de leur effectif vieillissant.

Le rapport de force est entamé. S'estimant victime d'une "grave injustice", le FC Barcelone a décidé de défier la Fifa qui l'a interdit de recrutement la saison prochaine à cause d'infractions concernant les transferts de dix joueurs mineurs . Prenant la parole pour la première fois depuis l’officialisation de la décision de l'instance mercredi, le président catalan, Josep Maria Bartomeu, a même affirmé que son club poursuivrait sa campagne de recrutement.

"Notre programme reste exactement le même, a notamment expliqué jeudi le successeur de Sandro Rosell. Nous sommes d'ailleurs sur le point de signer pour un gardien de but". Une nécessité de recruter pour le champion d'Espagne qui va voir partir en fin de saison deux de ses joueurs emblématiques : son portier Victor Valdés et son défenseur central Carles Puyol.

"Quelqu'un cherche à nous nuire"

Pourtant, les Blaugranas sont pour l'instant privés de mercato (ni achat ni vente) pour l'été prochain et janvier 2015. Une décision qui, selon Bartomeu, "a été prise le 28 novembre et elle nous est parvenue hier. Elle arrive quatre mois et cinq jours après". Ne décolérant pas, le président azulgrana a aussi affirmé : "Nous avons des preuves, des indices qui nous font penser que quelqu'un cherche à nous faire du mal", a-t-il aussi expliqué, soulignant que l'enquête de la Fifa avait débuté sur "une dénonciation anonyme".

Le FCB a aussi annoncé qu'il ferait appel auprès de la Fédération internationale et annonce que "si la FIFA persiste, nous ferons appel devant le TAS (tribunal arbitral du sport) et nous demanderons des mesures suspensives pour que nous puissions mener des transferts". Autre option, le Barça a toujours 90 jours pour régulariser les contrats des dix joueurs mineurs incriminés.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter