Paris United revient avec de nouvelles révélations sur le PSG : "Ce n'est pas Neymar qui décide s'il part ou pas"

Football
DirectLCI
RETOUR - Huit mois après la sortie d'un premier livre sur les coulisses du PSG, Paris United revient jeudi 29 novembre avec "PSG : révélations d'une révolution, épisode 2", aux Éditions Amphora. Interrogé par LCI, Jordan, l'un des administrateurs et co-fondateurs du collectif, présente cette digne suite du premier opus.

Il y a huit mois, Paris United avait fait grand bruit avec son livre d'investigations "PSG : révélations d'une révolution", aux Éditions Amphora. L'ouvrage levait le voile sur les coulisses du club de la capitale, avec un point de vue "partisan" revendiqué. Depuis jeudi 29 novembre, le collectif, qui a révélé les transferts de Neymar et Kylian Mbappé dans la capitale à l'été 2017, propose aux lecteurs une suite encore plus immersive avec "PSG : révélations d'une révolution, épisode 2".


À l'occasion de la sortie du livre, LCI a pu s'entretenir avec l'un des administrateurs de Paris United, Jordan, plus connu sous le pseudonyme "@JordanM_Choco". Il revient sur les raisons pour lesquelles le collectif a reproduit l'expérience, les changements par rapport au premier livre mais aussi l'actualité fraîche autour du club de la capitale.

Une immersion totale dans les six derniers mois du PSGParis United

LCI : Ce jeudi 29 novembre, au lendemain du match contre Liverpool, vous sortez un ouvrage intitulé "PSG : révélations d'une révolution, épisode 2", la suite du premier tome. Aviez-vous ciblé cette date ?


Paris United : La date de sortie de "PSG : révélations d'une révolution, épisode 2" était prévue depuis quelques mois déjà. On ne savait pas que Paris allait être en difficulté en Ligue des champions, on ne savait que cela allait être au lendemain d'un grand match contre Liverpool. Vous savez, cela fait bien longtemps que le jour de parution du livre a été choisi. On a convenu au mois de juillet dernier de sortir le tome II le 29 novembre. On ne décide pas de la date un mois ou deux mois avant le Jour J. C'est un hasard de calendrier. D'ailleurs, le tirage des poules n'avait même pas encore eu lieu qu'on avait décrété la date.


LCI : Qu'est-ce qui le différencie de votre premier ouvrage ? Que va-t-on apprendre de plus ?


Paris United : On a opéré un changement de style. Le style d'écriture a évolué. On a travaillé avec un écrivain reconnu dans le milieu du sport. La façon de présenter le livre a aussi été modifiée. Ce deuxième ouvrage contient 13 chapitres, plus un épilogue. C'est mieux structuré. C'est une autre façon de voir. On raconte plus de choses. Cette fois-ci, on se concentre sur l'actualité du PSG depuis les huitièmes de finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid jusqu'au mercato d'été. On parle notamment du cas Adrien Rabiot, du transfert avorté de Jérôme Boateng, de l'épisode N'Golo Kanté... On montre tout ce qu'il se passe à l'intérieur du club. C'est une immersion totale dans les six derniers mois de la vie du PSG.

LCI : Vous êtes désormais bien installés. Est-ce plus difficile pour vous de travailler sur le PSG ?


Paris United : Disons que ce n'est pas plus difficile mais que cela nous prend plus de temps. Aujourd'hui, on s'occupe en même temps du site internet et des livres. Maintenant, on a plus d'informations qu'à nos débuts. Vous ne le voyez peut-être pas parce qu'on a explosé quand on a annoncé les arrivées Neymar et Kylian Mbappé au PSG. Mais, en vérité, le mercato parisien de l'été 2017 était extraordinaire. Cela ne peut pas se répéter tous les ans. Avec le PSG, les relations se sont clairement améliorées. On peut assister aux conférences de presse et se rendre en zone mixte. Jamais cela n'aurait été le cas auparavant. Mais on reste un média partisan. Personne ne nous dicte ce qu'on doit dire ou faire. 

Les Brésiliens, ce sont eux les noyaux du clubParis United

LCI : Dans le livre, vous écrirez que "le vestiaire parisien est connu en Europe pour être indiscipliné et divisé". L'ambiance a-t-elle changé depuis l'arrivée de Thomas Tuchel au PSG ?


Paris United : C'est toujours la même chose. Il y a toujours des clans. Les Brésiliens sont très protégés. Ce sont eux les noyaux du club parisien. La tour de contrôle, c'est Neymar. Thomas Tuchel est d'ailleurs aussi très proche de nombreux Brésiliens à Paris. Mais le coach est apprécié de tous. Il laisse son égo de côté, il est là pour stabiliser les joueurs. Quand quelque chose ne lui convient pas à l'entraînement, il recommence les choses dix fois ou vingt fois jusqu'à ce que ce soit parfait à son goût. C'est le seul entraîneur qui a été aussi présent au PSG. Il est très proche de ses joueurs.


LCI : Antero Henrique concentre les critiques. Au travail décrié du directeur sportif parisien lors du dernier mercato s'ajoute ses mauvaises relations avec Tuchel. Est-il encore maître de la situation ?


Paris United : C'était le sauveur du PSG. Quand vous avez un directeur sportif qui ramène Neymar et Mbappé au cours du même été, les supporters se disent que chaque mercato va être monstrueux. Mais, aujourd'hui, si Antero Henrique a son mot à dire en tant que directeur sportif, en revanche il n'a pas les pleins pouvoirs escomptés. Il devait faire signer Jérôme Boateng, le numéro 6 et défenseur central que le PSG attendait. Il ne l'a pas fait. Il a voulu faire un mercato à sa sauce. Après, c'est compliqué de le critiquer parce qu'il a fait deux mercatos totalement opposés, un génial et l'autre moins bon.

Ce n'est pas Neymar qui est convoité par le Real Madrid, c'est MbappéParis United

LCI : Pas un jour ne passe sans que Neymar ne soit annoncé sur le départ. Qu'en est-il aujourd'hui ?


Paris United : Le cas Neymar, ce n'est pas compliqué. On sait tous qu'il n'est pas fan de la Ligue 1, comme plusieurs autres grands joueurs. Peut-être qu'il a envie de partir mais, aujourd'hui, il est là. D'ailleurs, une petite confidence : ce n'est pas Neymar qui est convoité par le Real Madrid, c'est Kylian Mbappé. On voit dans les journaux que Neymar veut partir, ok, mais Neymar est sous contrat. Ce n'est pas lui qui décide s'il part ou pas. Le dernier mot reviendra au cheikh Al-Thani et au président Nasser Al-Khelaïfi. Ils l'ont payé 222 millions d'euros, c'est à eux de prendre la décision. Pour l'instant, il est au PSG.

LCI : Le PSG semble embourbé dans le dossier Adrien Rabiot. Le joueur sera en fin de contrat en juin 2019, et donc libre de s'engager où il le souhaite. Existe-t-il un moyen de sortir de cette impasse ?


Paris United : Il n'y a qu'une personne qui peut faire une chose pour Adrien Rabiot, c'est Nasser Al-Khelaïfi. Là, il est obligé de s'impliquer parce qu'Antero Henrique et la mère du joueur ne s'entendent pas. Il ne faut pas oublier que c'est un "Titi", qu'il représente une valeur marchande et que le PSG ne peut pas se permettre de le laisser partir à cause des quotas de joueurs nationaux en Ligue des champions et du fair-play financier. Pour le reste, on ne sait pas ce qu'il va se passer. 


LCI : À quoi faut-il s'attendre au PSG dans les prochaines semaines, les prochains mois ? 


Paris United : Avant la date du 30 juin, le PSG va devoir vendre pour pouvoir acheter. Pour le mercato d'hiver, des noms circulent mais tout dépend de la faisabilité de l'opération. Ils vont sûrement tenter d'aller chercher un numéro 6. Après, savoir si quelqu'un va signer, c'est compliqué à dire. Une chose est sûre, Paris ne peut pas acheter tant qu'il n'a pas vendu.

"PSG : révélations d'une révolution, épisode 2"

Paru le 29 novembre 2018 aux Éditions Amphora (18,95€)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter