Issa Hayatou, président intérimaire : "Nettoyer la Fifa"

Football
FOOTBALL - La suspension de Sepp Blatter a emmené un nouvel homme à la tête de la Fifa, l'Africain Issa Hayatou. Le président de la confédération africaine compte bien appliquer les réformes pour ”ramener la crédibilité”. Mais il n'exclut pas un retour de Blatter et Platini.

Il est aujourd'hui ”obligé d'assurer cette fonction, les statuts sont ainsi”. Il n'empêche, Issa Hayatou, premier vice-président de la fédération internationale de football, est ”très content” d'avoir été nommé président par intérim, suite à la suspension prononcée contre Sepp Blatter. Interrogé par RFI, le Camerounais est revenu ce jeudi sur les derniers soubresauts de scandale qui impactent la Fifa. Et d'ici à l'élection d'un nouveau président le 26 février prochain, il se dit déterminé à mener à bien les réformes.

EN SAVOIR + >> Scandale Fifa : Sepp Blatter et Michel Platini suspendus 90 jours

”Une commission est à pied d'œuvre, nous devrons suivre les réformes qu'elle va nous présenter, explique-t-il. Elle va les présenter au Congrès du 26 février. Cela concernera, par exemple, la limitation des mandats, les limites d'âge pour les responsables. Elles contribueront à ramener de la crédibilité. Et peut-être que de nouvelles personnes émergeront, on ne sait pas.”

"Platini peut très bien gérer la Fifa demain"

Ce qui signifie que Blatter et Platini n'ont plus aucune chance ? Hayatou est bien loin de penser cela. ”Les quatre personnes suspendues peuvent aller vers des recours, elles vont sans doute faire tout pour retrouver leur liberté, croit celui qui est également président de la confédération africaine. Les accusés vont se défendre et Platini peut très bien gérer la Fifa demain. Pourquoi pas ? S'il n'est jamais déclaré coupable, il n'y a pas de problèmes.”

En attendant, le président intérimaire ne serait pas surpris de voir d'autres têtes tomber. ”On suspend le président et le secrétaire général de la Fifa, le président de l'UEFA… N'importe qui qui déconne sera suspendu. Mais je veux croire que personne d'autre ne sera touché. Il y a une opération judiciaire qui consiste à nettoyer la Fifa. Si cela doit continuer, pas de problèmes.” Lui l'assure néanmoins : ”Je n'ai jamais trempé dans ces histoires.”

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter