"J'ai du mal à comprendre la perception que l'on a de moi en France" : les confidences de Benzema

Football

CONFIDENCES - Ce mercredi dans Les Inrockuptibles, l'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema s'est livré dans un long entretien sur ses ambitions, son rapport compliqué avec la France - et sont équipe nationale de football - mais aussi les critiques dont il fait l'objet de la part d'anciens joueurs. Morceaux choisis.

Alors que le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps dévoilera ce jeudi à 14h sa liste pour les matchs amicaux opposant les Bleus au Pays de Galles et à l'Allemagne, l'attaquant du Real Madrid Karim Benzema ne devrait, sauf énorme surprise, ne pas y figurer malgré un statut de titulaire indiscutable au sein de la formation espagnole, double championne d'Europe en titre, entraînée par Zinédine Zidane. Quelques mois après une sortie remarquée dans les colonnes de L'Equipe, Benzema s'est livré dans un long entretien paru dans Les Inrockuptibles ce mercredi. 

En vidéo

Zinédine Zidane défend Karim Benzema

Le septième meilleur buteur de l'histoire du Real revient sur les avis mitigés qu'il suscite en France, son parcours, celui de ses amis de la génération 1987, ses ambitions mais aussi les relations qu'il entretient avec certaines stars de la musique comme Drake ou encore Rihanna.

Les anciens footballeurs dans le viseur

Dans cet entretien, Karim Benzema déclare ne pas comprendre l'inimitié que certains cultivent à son égard. "Je n'ai jamais rien volé, je bosse depuis que je suis tout petit pour réussir. (...) J'ai du mal à comprendre la perception que l'on a de moi en France mais je ne pense pas que je réussirai à la changer. Ça restera comme ça", déplore-t-il, tout en étant conscient de l'affection que lui portent certains de ses compatriotes : "Mais il y a aussi beaucoup de gens qui m'aiment et qui m'apprécient en France, même s'il y a une petite minorité qui prend plaisir à raconter n'importe quoi sur moi quotidiennement."

Lire aussi

Ces critiques qu'il subit au quotidien, le numéro 9 des Merengues affirme ne pas y prêter attention avant de glisser une petite pique aux anciens joueurs qui ne sont pas tendres avec lui : "Regarde où je suis. Je suis dans le meilleur club du monde. Ce que j'ai plus de mal à accepter, ce sont les critiques des anciens footballeurs devenus journalistes et qui, pour certains, déversent leur haine. Ils ont vécu les mêmes épreuves mais ils n'ont aucune solidarité. Ils me font de la peine, franchement."

Les Bleus et le Ballon d'or toujours en tête

Concernant ses ambitions, le footballeur de 29 ans a réaffirmé son intention de revenir en équipe de France, tout en gardant dans un coin de sa tête un objectif personnel : "Bien sûr que j'ai envie de revenir en équipe de France ! Quel footballeur ne rêve pas de disputer une Coupe du monde ? J'ai toujours l'espoir d'aller en Russie. Mais l'essentiel, c'est de me donner toutes les chances d'y parvenir. J'essaie d'être le meilleur possible en club et on fera les comptes à la fin. (...) J'ai toujours le Ballon d'or en tête. Je fais partie de la sélection des trente nominés et je rêve toujours de l'obtenir. Je sais que ça sera dur mais ce n'est pas impossible."

Des ambitions très élevées qu'il aurait aimé voir se réaliser pour ses anciens coéquipiers et amis de la fameuse génération dorée de 1987, championne d’Europe des moins de 17 ans en 2004. "Je suis arrivé après Jérémy Ménez, Samir Nasri et Hatem Ben Arfa. Pour moi, ces trois-là étaient les plus talentueux de notre génération. Le problème, c'est que je pense qu'à certains moments ils ont baissé les bras trop vite. Pour moi, ils auraient pu jouer au Real ou au Barça facilement."

Rihanna ? J'ai été très heureux de la rencontrer- Karim Benzema aux Inrockuptibles.

Très apprécié outre-Atlantique et considéré comme une véritable superstar du ballon rond, Karim Benzema compte parmi ses fréquentations le gratin de la scène musicale actuelle comme la chanteuse Rihanna : "J'ai été très heureux de la rencontrer. Elle est très différente de l'image que l'on peut se faire d'elle. Elle ne se prend pas au sérieux." 

Idem pour le rappeur Drake, qui est littéralement fan de "KB9" (le surnom de Benzema). "Je sais que c'est un grand fan de ballon, il connaît tout de mon jeu. Il m'a même dit que quand il jouait à Fifa, il me sélectionnait. Ça me touche qu'une superstar comme lui puisse se dire fan de moi. Surtout que j'aime beaucoup sa musique et que c'est un vrai chanteur."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter