James Rodriguez, flashé à 200 km/h, ne s'est pas arrêté par peur de faux policiers

James Rodriguez, flashé à 200 km/h, ne s'est pas arrêté par peur de faux policiers

FOOTBALL - Le milieu de terrain du Real Madrid s'est présenté au centre d'entraînement avec une voiture de police à ses trousses. Et pour cause, le Colombien avait été flashé à 200 km/h quelques kilomètres plus loin. Mais il avait, semble-t-il, de bonnes raisons de ne pas s'arrêter.

L'année commence à toute vitesse pour James Rodriguez. Plus exactement à 200 km/h. C'est la vitesse à laquelle le joueur du Real Madrid a été contrôlé par la police locale, samedi. A la vue de cet excès de vitesse, la brigade a pris en chasse l'Audi R8, sirène enclenchée et lui sommant à plusieurs reprises de ''s'arrêter sur la droite'', comme le raconte le journal As. Jamais, pourtant, le footballeur n'a ralenti, et ce n'est qu'une fois dans le centre sportif de Valdebebas que les gardiens de l'ordre ont pu mettre la main sur le fuyard.

James a eu peur d'être séquestré

D'abord ralentis par le service de sécurité du Real Madrid, les policiers ont pu échanger avec l'ancien joueur de l'AS Monaco. Lequel leur a fourni des explications bien particulières. Selon des sources proches du Colombien citées par As , celui-ci a délibérément poursuivi sa route malgré les sirènes car il craignait de se retrouver face à de faux agents de police, qui voulaient en réalité le séquestrer.

Pas sûr que ces arguments suffiront à convaincre le juge de ne pas l'accuser de délit de fuite. Rien que pour son excès de vitesse, le joueur merengue risque une peine de prison de trois à six mois (avec sursis) ajoutée à une amende. Si le délit de fuite est avéré, alors c'est son permis qui pourrait lui être retiré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Nouveaux raids israéliens sur Gaza, l'armée dément finalement l'envoi de troupes au sol

Dans les villes mixtes d'Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

EN DIRECT - Covid-19 : la Guyane reconfinée jusqu'au 30 mai face à la flambée de l'épidémie

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.