"Je ne sais pas qui a inventé cette règle" : la double peine de Marquinhos lors de Angers-PSG est-elle justifiée ?

Football

ARBITRAGE - Expulsé lors de la victoire du PSG samedi à Angers (1-2) après une faute commise dans sa surface, Marquinhos ne conteste pas le penalty mais avoue ne pas comprendre cette double peine trop sévère à son goût. Un sentiment d'incompréhension partagé par l'ensemble du vestiaire parisien.

Paris a renoué avec la victoire ce samedi. À la recherche d'un succès (son dernier en Ligue 1 remontait au 21 avril face à Monaco), le PSG s'est imposé à Angers (1-2) avec un but et une passe décisive de Neymar. Ce dernier jouait probablement son dernier match de la saison après sa suspension pour trois matches ferme à la suite de sa claque sur un supporter lors de la finale de la Coupe de France, perdue face à Rennes (2-2, 6 t.a.b à 5). Une après-midi presque parfaite pour les Parisiens jusqu'à l'expulsion de Marquinhos à la 85e minute pour une poussette sur l'Angevin Wilfried Kanga dans la surface. 

Une double peine infligée par l'arbitre Florent Batta, vivement discutée par le PSG, Neymar en tête. Mais la colère du Brésilien n'y a rien changé et Flavien Tait a réduit le score pour le SCO (88e) en deux temps malgré une parade de Buffon. Trop tard toutefois pour empêcher Paris de repartir avec les trois points. Mais pourtant, au coup de sifflet final, du côté parisien, au lieu de se réjouir d'avoir mis fin à une série de trois matches sans succès, on cherchait à comprendre le pourquoi du carton rouge. 

Voir aussi

"On peut casser une jambe et recevoir juste un carton jaune..."- Marquinhos, en zone mixte sur son expulsion

"Nous sommes tous très surpris. Ce sont de nouvelles règles ? Il n'y a pas de rouge et de penalty en même temps. Il ne devait pas y avoir double peine", a déploré Thomas Tuchel, l'entraîneur parisien, au micro de nos confrères de Canal+ alors qu'il était invité à commenter l'action. "Il y a un duel, Marquinhos essaye d'avoir le ballon et il est en retard. Il y a faute, c'est clair. Mais le rouge est sévère."

Un constat partagé par le défenseur brésilien, capitaine en l'absence de Thiago Silva. "C'est sévère. L'arbitre n'a pas sorti un carton durant tout le match. Il y a eu beaucoup de tacles de la part des joueurs des deux équipes. Et, à un moment donné, il sort le carton rouge comme ça. Il y a faute, c'est sûr. Mais je ne sais pas qui a inventé cette règle (de la double peine, ndlr)", a-t-il expliqué avant de faire une allusion au tacle par derrière de Nabil Fekir sur Leandro Paredes et à la vilaine intervention de M'Baye Niang sur Thilo Kehrer plus tôt dans la saison, seulement sanctionnés d'un avertissement. "On peut casser une jambe et recevoir juste un carton jaune. Et si on accroche un joueur, c'est rouge. Mais avec le VAR, l'arbitre aurait pu mieux juger. Il a été trop rapide dans sa décision et, ensuite, il n'a pas voulu revenir en arrière."

La double peine remise au goût du jour

Si la sévérité du carton rouge interroge aussi sur les réseaux sociaux, rappelons, avant d'aller plus loin, que la double peine n'a jamais été supprimée ou bien retirée. Elle a juste été modifiée. L'article 12.11 des lois du jeu, établies par l'International Football Association Board (Ifab), la définit ainsi : "Si un défenseur commet une faute annihilant une occasion de but manifeste dans sa surface de réparation, le penalty redonne l'occasion de but, donc la sanction infligée au joueur doit être moins forte (carton jaune) que si la faute était commise en dehors de la surface de réparation. En revanche, lorsqu'il s'agit d'une faute de main ou d'une faute où le joueur ne tentait clairement pas de jouer ou disputer le ballon, le joueur doit être exclu."

En somme, si elle n'est plus systématique pour certains cas, elle l'est toujours en cas d'obstruction ou de tirage de maillot notamment. Selon l'interprétation de l'arbitre, dans l'anéantissement de l'occasion nette de but, Marquinhos n'a aucunement cherché à jouer le ballon à Kanga. Si, à la vue des ralentis de l'action, cela reste sévère, l'explication rend la sanction plus claire et logique. Suffisant pour calmer les Parisiens ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter