"Aulas, on va tout casser chez toi" : l’OL porte plainte contre Benjamin Mendy, qui répond avec ironie

DirectLCI
FOOTBALL - "Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi" : c’est le chant des supporters de l’OM qu’a repris l’Ex-Marseillais Benjamin Mendy sur les réseaux sociaux. Et qui lui vaut désormais une plainte émise par l’OL pour"provocation au délit de destruction".

L’OM aura déjà fort à faire face à l’Atlético de Madrid le 16 mai en finale de la Ligue Europa, et il vient de se trouver un adversaire supplémentaire. Voilà déjà plusieurs jours que ton monte entre le président du club phocéen, Jacques-Henri Eyraud, et son homologue lyonnais, Jean-Michel Aulas. En cause : un chant, entonné par les Marseillais depuis leur qualification pour les demi-finales, "Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi", parce que la finale se jouera à Lyon. 

Un chant repris jeudi soir, dans l’euphorie de la qualification pour la finale, par Benjamin Mendy, ex-défenseur de l’OM, aujourd’hui à Manchester City, sur les réseaux sociaux. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Ce vendredi, le club lyonnais a en effet publié un communiqué annonçant qu’il a décidé de porter l’affaire devant la justice : "Depuis quelques jours une polémique violente à l’égard de l’institution sportive OL et son Président se développe sur les réseaux sociaux en particulier, d’irresponsables et dangereux propos invitant à venir tout 'casser' au Groupama Stadium dans la perspective de la finale de la Ligue Europa."


Et d'ajouter, concernant Mendy : "Un footballeur international français, jouant en Angleterre, est même venu prêter sa voix et prodiguer des encouragements aux appels individuels comme à ceux émanant de groupes de supporters irresponsables pour 'casser'. Devant le danger résultant de ces comportements inadmissibles, l’OL a décidé dès à présent de saisir le Parquet du Tribunal de Grande Instance de Lyon d’une plainte pour provocation au délit de destructions, dégradations et détériorations volontaires, dangereuses pour les personnes."

Conscient que c’est lui qui est visé, Benjamin Mendy n’a pas tardé à réagir, via Twitter, d’abord en reprenant avec ironie son propre tweet de la veille dans lequel il demandait des places pour la finale à Jean-Michel Aulas.

Avant de se faire plus sérieux, en arguant que l’expression "tout casser" ne doit pas forcément être prise au pied de la lettre.

Comme dit la formule consacrée, tout ce petit monde se reverra au tribunal pour en parler.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter